1

voilà maintenant plusieurs jours que ce besoin me pèse  celui de te dire te parler de te sentir près de moi  ton absence lourde sur mon ventre  pèse mon réveil trouble le moment de s’endormir  je n’ai aucune promesse à faire je n’ai qu’une certitude  ton absence lourde sur mon ventre  est ce le manque est ce ce qu’est le manque est ce cela sur mon ventre  ton absence lourde sur mon ventre  notre séparation nos séparations d’inégales importances   pressent sur mon ventre sans la même présence   ton départ et ta voix s’éloigne sur la mer tu n’aimes pas prendre l’avion  je ne sais plus rien de nous je n’ai pas de promesse  seule cette présence d’absence qui ne dit pas l’avenir ni les projets   je ne veux pas d’autre temps que le présent entre nous   les souvenirs ne soutiendront pas notre amour   mon présent de ton absence  oblitère mon quotidien j’ai cette certitude tu n’es pas là je ne peux pas te voir ni je t’entends   mon existence existe davantage ces jours de ton absence mais davantage lourdement  est ce cela mon manque est ce cela mon angoisse mon manque d’étroitesse de toi   je ne peux pas sentir tes pas embrasser tes lèvres emprunter mon corps à ton sexe   ton absence laisse des traces de vrai sur mon monde   je ne noie pas mes journées dans la télévision c’est une drogue trop douce qui ne me suffit plus   et cet étonnement de manquer de toi   nous nous sommes aussi séparés de nous  et tu es partie voyager en vacance de moi   alors j’emplis la vacuité de mon présent de lectures nouvelles  de série noire et de hashish d’alcool et des amis   je ne saurais pas quoi promettre pour ta présence je ne déplore pas notre fin de relation  nous sommes encore liés par cette fin précieuse de créer de l’inconnu de répondre aux mauvaises questions   précieuse de créer de l’impromptu et de l’évidence  il reste ton absence lourde sur mon ventre  il reste ton retour bientôt quelques semaines encore   et mon quotidien apesé de ton absence l’invention de ta présence   je veux la folie de nous l’irrationnel l’extravagance je veux l’excentricité  je n’ai pas de promesse je n’ai qu’absence et désir de toi   je veux boire ta bouche et profaner ton sexe   inonder tes seins de plaisir sur une bossa lascive que je t’écrirai   je veux te donner des mots d’amour de douceur ou de violence   et si je ne peux plus t’aimer de folie sans douceur je veux que tu me quittes que ton absence pèse lourde sur mon ventre   je veux que tu me perdes que tu me manques liqueur forte  que l’épice de toi insignifie les autres femmes   qu’elles ne me soient que douces et toi drogue dure   je veux manquer de toi si ma folie s’estompe

2

et voilà jacques henri lartigue familier aussi de toi  je lis sur le catalogue de l’exposition donnée au centre beaubourg ton nom familier sous plusieurs de ses photos  c’est un étonnement  je pense encore à toi   photographiée par anticipation en noir et sans noir et en couleurs et flou  tu apparais cinq fois sur ce catalogue d’exposition   tantôt en noir de profil   ou en noir voilée   puis le noir disparaît avec les années 40   couleurs avenue foche tournant le dos au triomphe   ou striée des ombres du store   noire aux côtés de jfkennedy et du blanc à nouveau du blanc sur ses genoux surtout   c’est un étonnement que tu connaisses jfkennedy ce n’est pas l’étonnement du temps c’est celui du hasard  je me demande par quel enchaînement d’événements fortuits tu as pu arriver sur cette photo   je trouve ça amusant j’ai l’impression de mieux le connaître de te savoir avec lui   je cherchais une sortie où inviter ma sœur ce soir   le théâtre n’est pas très bien représenté dans la liste des sorties possibles l’été   j’avais pensé hier aller voir antigone de jean anouilh mais ils ne donnent plus la pièce depuis le mois de juin  je ne sais pas comment je suis tombé sur cette pièce fantôme mais à présent je dois imaginer une nouvelle sortie avec céline   peut être qu’elle est intéressée par la photographie de jhlartigue du 4 juin au 22 septembre 2003 galerie 2 / 11h00 – 21h00 nocturnes les jeudis jusqu’à 23h pour 6,5€   ensuite nous pourrions aller à paris plage   les quais de la seine inondés de sable pour quelques semaines d’été   que j’avais évités l’année dernière   cette année j’ai davantage envie de m’ouvrir au monde social que les années précédentes où j’aurais pu aller à paris plage  sans doute peux tu en assumer la responsabilité je me dis que ce monde que tu vois différemment de moi a peut être des intérêts que je n’ai pas identifiés encore   je te fais confiance   si je ne vois pas le monde mieux je peux mieux te voir par lui te comprendre mieux comprendre ce que tu veux faire   ne pas t’ennuyer par lui   l’instrumentalisation du monde pour ton divertissement   je dois comprendre que ce n’est pas pour te divertir de moi   que je ne suis pas ton ennui  ou que ton ennui ne vient pas de ce que je suis moi   mais plutôt de ce que je peux ne pas être moi   et me noyer et te  dans le sommeil la télévision le non faire le non être au monde l’attente   et pas seulement pas vraiment l’attente de l’écriture que tu comprends   je me souviens de cette phrase de bernard noël   à poitiers à la semaine « écrivains présents » que je goûtais beaucoup étudiant   bernard noël a dit à une table ronde sur le « je » dans l’écriture   « j’écris en attendant l’écriture »  je me souviens du scandale   de l’arrêt de compréhension du flot des mots dits par les autres écrivains   qui ne s’étaient pas arrêtés pourtant à cette évidence  ils étaient assis   assis en rond sur des chaises parlant   ils ne s’étaient pas arrêtés mais j’ai senti l’absence de compréhension le scandale l’absence de compréhension des mots dits par bernard noël  je me souviens de n’avoir compris l’évidence que plusieurs jours après l’avoir entendue   j’écris en attendant l’écriture   j’ai compris ce que le travail d’écriture était quand il est une pratique  comme la pratique sportive d’un sportif qui s’entraîne en attendant la compétition   la pratique du sport à l’entraînement prépare le moment où le sport sera vraiment pratiqué   pendant la compétition   l’écriture est un sport de compétition pour bernard noël   c’est une attitude une attente de poète   c’est une attitude de poète d’attendre en écrivant   est ce être poète que de reconnaître l’attente l’écriture   et lorsque l’attente est récompensée  la préparation porte ses fruits d’amplification et de résonance de l’écriture  la préparation à l’écriture sert à savoir que faire de l’écriture   je me suis senti coupable souvent de ne pas me préparer correctement mais je n’ai pas d’assiduité   ce qui m’a si souvent été reproché pendant mon éducation que je n’ai ni constance ni parcimonie ni assiduité  ce qui s’est vérifié dans mes pratiques sportives martiales   et d’étudiant assistant peu aux cours par ennui ou fainéantise ou occupation ailleurs ou occupation au désœuvrement   et mon équilibre est plus stable maintenant que je me prépare correctement à recevoir de la poésie et à la digitaliser   j’éprouve alors une plus grande capacité à faire des choses   à découvrir le monde comme tu veux que je le fasse avec ou peut être pour toi   je suis plus disponible au monde   écrivant je détermine ma disponibilité au monde   je peux l’éponger pour le rendre  et je peux ne pas épargner le mouvement de mon éponge parce que   j’en étends le jus au fur et à mesure   dès que l’éponge est imbibée   si je n’écris pas je dois ménager mon éponge   que seuls s’y impriment les événements à écrire  j’ai la sensation que l’éponge a une capacité limitée d’absorption  et cela me freine au monde   demain je t’écrirai ma lecture récente de romans noirs   les trafiqueurs de lucio mad qui est l’histoire de trafiqueurs de papiers en côte d’ivoire à abidjan   et jbpouy dont j’ai pour l’instant lu la clef des mensonges qui est la cassure dans la vie d’un gendarme vieux proche de sa retraite  et

3

j’ai commencé ce matin  après la sonnerie du téléphone en réveil   à 7h30   le cinéma de papa de jbpouy  que j’ai rencontré à poitiers comme bernard noël la même année même je crois   je me souviens qu’on avait bu du café dans un bar avec lui et un ami un de mes amis   il était simple sans complication    maintenant je prends du café avec ses livres   j’ai lu son premier livre en moins de 24 heures   cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu un livre   si vite  je l’ai commencé la veille au soir et déjà  cela faisait longtemps qu’un livre n’avait pas retardé le moment du sommeil   le lendemain matin après la sonnerie du téléphone en réveil   à 7h30 aussi   j’ai continué la clef des mensonges et retardé le moment du travail salarié   à 10h moins le quart j’ai dû me décider à manger les céréales qui trempaient depuis une heure   j’ai bien aimé ces céréales réhydratées de lait l’impression de manger presque la pomme fraîche   j’ai senti l’influence de jbpouy sur mes habitudes matinales   donc le livre suivant est aussi de jean bernard pouy   le cinéma de papa m’aimante déjà   la lecture de romans noirs allège le poids de l’absence sur mon ventre   hier ton appel téléphonique j’aurais aimé pouvoir te rappeler pour que la communication dure plus longtemps   au delà des choses à se dire   qu’elle puisse durer jusqu’aux silences plus longtemps que les actes de paroles qui ne disent rien de l’absence   mes mots ne peuvent que taire   feindre la joie seule de te parler sans le manque pesé   je ne veux pas rompre la séparation   je sens qu’elle est aimable et dramatique   la séparation crée une histoire d’entre nous et des secrets légitimes   aussi à part ces activités nouvelles de t’écrire et de lire des romans noirs   je fais enfin cette réunion des albums de serge gainsbourg en format mp3   une espèce de serge gainsbourg portable   réuni intégralement sur un seul disque compactant   comme la réalisation d’un fantasme doux qui satisfait et allège l’esprit   la musique de serge gainsbourg vibre l’air respiré même une fois respiré   fort elle joue du tambour sur le ventre   elle s’amuse de la pression de ton absence dans mon ventre   je ne me souviens pas de t’avoir dit mon plaisir de t’avoir entendue hier soir ou peut être si   enfin pourquoi ne pas se répéter   mon plaisir de t’avoir entendue mais parlé hier soir au téléphone 5:13 minutes je crois   alors que tu étais sur la côte ouest de l’île des sardines   et je me souviens que nous avons ri du plaisir de nous entendre

4

après avoir préparé les céréales par trempage lacté et pissé   encore la quête de bertrand bernat   du cinéma de papa   dès 7h30    puis je me suis levé à 9h15 comme je l’avais prévu   le réveil téléphonique m’avait ravi à un début de rêverie qui s’installait doucement   des souvenirs de lectures et d’émotions de littérature médiévale me reviennent   sur les vertus médiévales romancées de l’état « pensif » du chevalier   qui est la mélancolie médiévale   une mélancolie de passage qui ne s’installe pas assez pour définir le personnage   pour devenir son trait de caractère   l’état « pensif » est comme un nuage de passage sur un ciel dégagé   lancelot n’est pas un garçon mélancolique mais il lui arrive d’être « pensif »   guenièvre sans doute   le lecteur perçoit la dimension dramatique du flash back mais n’est pas convié à son spectacle   le lecteur n’est que spectateur du personnage spectateur   mise en abyme du spectacle où le personnage devient acteur de pensée créant un second niveau de spectacle   sans contre champ   le lecteur spectateur voit le personnage spectateur mais pas le spectacle que voit ce personnage   le lecteur est ainsi contraint à l’écriture pour combler le silence   l’état « pensif » montre le personnage contrarié   déçu par la non actualisation d’une action à venir   et qui ne viendra plus   de cet espoir contrarié l’état « pensif » devient mélancolique   gauvain pensif on se dit bien même hors contexte qu’il aurait voulu baiser   difficile d’imaginer une autre mélancolie chez un pareil pointu   pourtant cet état pensif   cette absence que les instituteurs répriment pour la stopper   si douce et vertueuse   ne peut pas s’expliquer par la seule contrariété   il reste au pensif le désir d’être ailleurs   avec l’autre qui est ailleurs   et son absence lourde sur le ventre   mais passons   voici les vers 69 à 80 de chrétien qui dit perceval le gallois quittant le manoir la mère

Ce fu au tans qu’arbre florissent,
fueillent boschaige, pré verdissent,
et cil oisel an lor latin
dolcemant chantent au matin
et tote riens de oie anflame
que li filz a la veve dame
de la Gaste Forest soutainne
se leva, et ne li fu painne
que il sa sele ne meïst
sor son chaceor et preïst
.III. javeloz, et tot ensi
fors del manoir sa mere issi

les histoires de chevaliers déjà s’écartaient devant toi   l’éternelle sève du printemps qui reverdis les arbres   la faim me triture le ventre et je vais manger   je veux savoir que j’ai le ventre lourd et pas faim    du perrier un mixte et quelques pages de pouy   j’ai noté hier un étonnement dans mon carnet   je me suis enfin arrêté à cette librairie de photographie sur un des chemins du travail   sur le trajet il y a quelques embranchements et des carrefours où il faut prendre une décision   l’avenue de villiers ou le boulevard pereire par la rue legendre etc.   je passe parfois devant la photo librairie aux deux adresses   av de villiers et rue cardinet   je la vois mieux sur le chemin du retour   hier soir comme je désirais le faire depuis presque 3 ans   je m’y suis arrêté   j’ai fait demi tour et je m’y suis arrêté  dans la vitrine un livre sur carla bruni nue je crois   une monographie sur jhlartigue   dont je n’ai pas encore vu l’exposition actuelle à beaubourg    crêpes et paris plage avec ma sœur   le mardi est le jour fermé des musées   dans la vitrine aussi une réédition du paris de nuit de brassaï de 1933   j’ai demandé au libraire de me sortir lartigue et brassaï   une monographie qu’on trouve partout et au même prix et un livre de photographe   assez rapidement le vendeur a compris que j’allais acheter un livre et m’a amené une monographie de brassaï   je l’ai assez rapidement écartée en disant oui mais non   il était maintenant 7h bien passées et je lui ai dit je vous empêche de fermer  d’une voix assez forte qui m’a étonné d’assurance   non non prenez votre temps   si vous claquez votre tune il a dû aussi penser   j’ai un peu pensé que je voulais repasser mais je n’avais pas grand chose à réfléchir et ça risquait de durer 3 ans   l’album de brassaï évidemment   à la page 43 il y a une photo dont la légende est « Cette prostituée sep- / tuagénaire qui répond au surnom de « Bijou » et / qui semble échappée d’un cauchemar de Bau- / delaire, est célèbre dans les boîtes de Mont- / parnasse. »   est ce ici photographiée la bijou des nouvelles érotiques d’anaïs nin   il faudrait que je relise venus erotica et les petits oiseaux   je me souviens d’une scène dans laquelle elle se fait peindre l’intégralité du corps un homme désire la prendre telle quelle elle se laisse faire avec précaution   une autre scène encore dans laquelle son sexe coule de la liqueur de plusieurs hommes dans une soirée   c’est étrange de voir ce visage et cette silhouette peu avenantes vieilles sans doute trop pour émouvoir et susciter d’autre envie que celle de la curiosité   cette fois encore les mots m’arrêtent   comme ceux au bas des photographies de jhlartigue   toi plus intime moins sociale   modélisée dans ton lit   cet amant ou mari que tu m’as caché t’avait ravie au lit sous la couverture comme moi avant lui   avant de te voir par son œil j’avais cette intuition de te photographier au lit   de te prendre aussi par le ravissement de ton intimité   comme une reine qui reçoit au lit   une princesse ne reçoit pas au pieu   elle aurait plutôt tendance à s’en cacher   la photo n’est pas une graphie malséante   relisant les notes inscrites à mon carnet   elle me dit je change et pas toi   elle me dit   je change   et elle   elle me dit je change   elle dit pas toi   je change et pas toi   je n’ai pas à changer ailleurs que dans l’évolution de mon écriture   je te concède que j’ai à être moi   je ne crois pas à ton désir de mon changement   tu m’as rencontré en train de ne pas écrire sans même attendre l’écriture  et deux étés de suite un matin au réveil tu m’as laissé seul glisser dans l’attente   ce n’était pas un cadeau ordinaire   les images de ton départ le matin sans café   pour m’intimer ton ennui   que tu n’es pas un seulement après travail ni un seulement après attente   que sinon tu préfères être   mais seule   sans moi à qui penser en pensant que je ne pense pas assez à ton existence   que tes heures ouvrées ne sont pas un mi temps de l’amour qu’on effectue en pensant à autre chose et à contre cœur   tu as une revendication qualitative de notre relation sans pour autant vouloir la mettre en procédures que tu ne demandes pas   tu ne   d’ailleurs   demandes rien   mais tu ne veux pas que rien soit ce que je te donne   ni l’ennui   tu m’as dit et je l’ai noté   dans mon carnet c’est à la première des pages qui lui restent   je l’ai noté lorsque je suis allé voir lettres d’amour avec nicolas vidal   elle me dit je change et pas toi. et c’était un reproche  j’ai aussi noté cette phrase entendue banale mais vérifiée souvent   les hommes aiment les femmes en espérant qu’elles ne changent pas et elles le contraire   tu ne veux pas mon changement   tu veux juste que j’attende différemment l’écriture

5

le teint ambré perce le blanc de couleur la photo en noir comme un fouet   la beauté sublime de renée dans sa robe blanche nous retient   son chapeau blanc déhanché auréole le premier pli du feuillet de l’exposition   l’image prise à biarritz en 1930 ne quittera plus la bibliothèque   ce n’est pas une photo de florette   qui accompagne jhlartigue jusqu’à sa dernière photographie   la réponse à sa question   est ce que mon ombre le soleil suit la chute du corps dans la mort   de retour de l’exposition des photos d’un autre tirées du film de mes pensées   je cherche leur syntaxe    je transfère mon étonnement de ce que les autres m’insolent   mon existence au monde je ne suis pas seul   l’impression au soleil de l’autre me déroute de moi   et puis toi   que je vois partout   que j’entends me penser qualifié et peut être qualifiant   tu es l’adjectif de ma substance à ton monde   tu veux être modifiée par moi   que ma linguistique pénètre ton sexe   j’essaie graphiées de voir encore les histoires que j’ai vues   je fais des séries de fotos la tentative de circonscription d’une obsession   la série paysage est le dit d’une nature urbaine ou nocturne ou florale ou insolite et lumineuse   ma série préférée ne contient que deux dimensions qui disent la surface jusqu’à sa limite   le temps évoque sans histoire une limite coupée de ses origines   cette série surfaces dit l’absence de sens   la préciosité que le sens ne s’écoule pas   son éternité   comme ton absence lourde sur mon ventre

6

le glissement des histoires que je raconte n’est pas une mythologie   ces histoires me présentent et n’importent pas par les faits précisés mais par leur persistance en moi   elles sont représentation   présentation glissée   pour satisfaire à l’attente des destinataires et à mon attente de leur compréhension de ce qui importe   elles sont perversion des faits qui m’appartiennent   pour créer de l’anecdote synchrone à la portée sociale dans laquelle elles sont présentées   je détourne le fait perçu pour parvenir à mes fins et dissimule le subterfuge par l’assouvissement d’une attente   le glissement de mes histoires est une idiosyncrasie   une adaptation à la perception extérieure   mes histoires glissées ne nient pas ma vérité   elles ne sont pas mythologiques   elles dérivent des faits perçus pour atteindre la perception de mes destinataires et pallier mes déficiences de narrateur   par l’éclairage plus vif d’un fait mal conté   mais   elles ne glissent pas pour toi   pas toi   qui peux comprendre la persistance en moi d’une anecdote   je veux aussi te faire don de ma nudité et de mon vide   imprimer ta rétine mentale de mes faits sans intérêt   mon amour de toi est le credo de la synchronie de nos perceptions   je comprends   je change et pas toi   ton irritation de mon hystérésis à te percevoir   ta crainte de perdre ta rémanence dans mes pensées   j’ai pensé que je n’ai pas à changer si le monde ne change pas   tu as dit que j’avais à changer si le monde me change par toi   tu es mon modificateur   l’amour est la perception par le fait de l’autre   l’autre aimé actualise de nouvelles limites au monde perçu  l’autre  toi  glisse les limites du monde   le monde n’est pas la portion congrue de nos perceptions mais leur somme   ton cri d’amour pour moi s’est exprimé comme ça   tu veux changer le monde   pour moi et l’amour   est ce ça changer par amour   redéfinir les limites du monde à soi   par la perception du fait que l’autre perçoit pour soi   et souhaiter que cet état de perception bifocale persiste   car il projette la lumière nouvelle d’un nouveau monde qui importe  l’ensemble de tes anecdotes dites est mon aventure avec toi  c’est ce qui m’advient par toi   c’est aussi ça mon amour de pour avec et par toi

7

les persiennes pointillent mon regard sur la cour intérieure   renoncer à la pénombre complète de la chambre d’écriture est déjà une ouverture   j’écoute le jane b de chopin   prélude n°4 en mi mineur opus 28   joué par alfred cortot à londres le 20 juin   10 jours avant la nuit des longs couteaux en 1934    c’est pour l’instant un dimanche sombre   j’ai manqué ton appel téléphonique hier soir alors que je passais du temps au cinéma   deux films et l’oubli rapide de leur dénuement presque complet d’intérêt   mais ton message   ta voix m’a souri   tes lèvres fleuries d’évidence   reprenant un vieux photographies magazine de mai 1991 je tombe sur l’annonce d’une exposition ou d’un livre de photographies de denis roche   ce n’est pas clair   la photo porte la légende  passeport pour la photographie / format 12 x 16 / prix : 80f   le tout en caractères majuscule qui n’ont pas leur place ici  et   la reproduction de cette affiche d’exposition ou couverture de livre a deux pans

à gauche la photo d’un couple enlacé en vis à vis décalé reflété dans un miroir où la femme fait dos nu   le miroir lui coupe les hanches et le coin haut gauche de la photo puis en floue les 3/4 restant   son titre   19.07.1978 / taxco, mexique / hôtel victoria chambre 80   comporte aussi des caractères majuscule et une virgule après victoria
à droite page titre   centré type times new roman   denis roche en grande majuscule / photographies p majuscule / 1965 tiret sans espace 1989 / un espace blanc dans le tiers central de la page / espace photographie de paris en majuscule / 24 octobre espace tiret espace 3 décembre 1989 / le logo
espace / photo / paris très arial majuscule / surplombant un homme à la gauche du monolithe de 2001 l’odyssée de l’espace   aussi haut que lui   représenté les mains sur la tête et les pieds écartés

plutôt un livre tout bien réfléchi   l’annonce de l’exposition 2 ans après qu’elle s’est tenue serait décalé    je vois encore un livre de denis roche   écrits momentanés   chronique photo du magazine city   1984 tiret sans espace 1987   prix : 230f   parmi les 14 reproductions de catalogues d’expos et de couv de livres de photographie   denis roche dont je ne connais que la poésie qui est inadmissible   porte le même prénom que ton père dont tu fais le deuil et tu changes   ensuite je m’attaque au dictionnaire petit robert 2 noms propres pour voir où tu as semé

florac 48400 ch l d’arr de la lozère sur la rive g du tarnon au pied du causse méjean 1 996 hab floracois source du pêcher au rocher de rochefort 1 083m centre d’excursions vers les gorges du tarn et les cévennes hist siège d’une des huit baronnie du gévaudan centre de résistance des camisards   déjà deux histoires que tu ne m’as pas encore racontées le péché au rocher de rochefort et celle des résistants camisards
florange 57190 ch l de cant de la moselle arr de thionville ouest 10 778 hab florangeois métallurgie construc mécaniques cimenterie   flore ange pas tant que ça
flore en lat flora   déesse italique et romaine de la puissance végétative présidant à tout ce qui fleurit l’identifiant à la nymphe grecque chloris ovide en fait l’épouse de zéphyr   chlorisée flore irisée à la poussière d’ange l’étoile des fleurs et de mon ciment
détour chloris déesse grecque des fleurs épouse de zéphyr identifiée avec la flore flora de la mythologie romaine   nom d’autres personnages féminins de la mythologie grecque dont une des 7 filles de   niobé fille de tantale et sœur de   pélops qui eut atrée et thyeste pour fils   chloris la seule qui échappa au massacre des niobides par apollon et artémis vengeant à coup de flèches leur mère léto offensée elle doit son nom à la pâleur de son teint résultat de la terreur qu’elle avait éprouvée elle donna naissance à nestor   qui vécut pendant 3 générations par la grâce d’apollon coupable   il participa à l’expédition des argonautes et à la guerre de troie où il excelle surtout comme conseiller par ses interventions modératrices et ses efforts pour ramener la concorde dans le camp grec   dans l’odyssée il a un retour heureux et accueille télémaque et lui donne des renseignements sur son père   il est bien de toi celui là   fils du vent et de la concorde consultant en gestion de crise et conduite du changement   je suis aussi marqué par tes liens familiaux avec les atrides   retour
floréal an vi loi du 22 la poussée néojacobine qui suivit la répression antiroyaliste après le coup d’état du 18 fructidor an v constitua une menace pour les modérés libéraux du directoire et les conseils   les élections de l’an vi qui avaient désigné un nombre important de jacobins   qualifiés en l’occurrence de terroristes   furent donc truquées par le directoire avec l’appui des conseils par la loi du 22 floréal an vi   11 mai 1798   qui invalida les élus jacobins après la journée du 30 prairial an vii   les directeurs jugés responsables du 22 floral durent démissionner
florence en it firenze v d’italie ch l de la toscane et ch l de prov sur l’arno 413 063 hab florentins bâtie au bord de l’arno dans une conque entourée de collines plantées de cyprès et d’oliviers florence est par excellence la ville de la renaissance qui vit s’épanouir au quattrocento xve s une extraordinaire floraison artistique dont elle a conservé d’inestimables témoignages   etc   pendant la deuxième guerre mondiale la ville fut occupée par les allemands qui minèrent les ponts sur l’arno tous furent détruits à l’exception du ponte vecchio   comme toi   j’analyse une similitude de ponts vers toi explosés à la mort de ton père
florensac 34510 ch l de cant de l’hérault arr de béziers dans le bas languedoc 3 859 hab florensacois
florentin saint abbé de saint pierre d’arles 483 tiret 553 inhumé à sainte croix d’arles   « ce tiret était sa vie » comme dit giraudoux
flores île d’indonésie nusatenggara timur dans l’archipel des petites îles de la sonde 14 725 km2 env 1 400 000 hab les portugais y ont laissé une forte empreinte 85% de la population est catholique climat semi aride culture du maïs et élevage important de chevaux buffles porcs chèvres un tremblement de terre 1992 aggravé par un raz de marée fit plus de 2 000 victimes et détruisit la ville d’ende
flores île portugaise la plus occidentale des açores 143 km2 4 471 hab
florey sir howard walter médecin adélaïde australie 1898 oxford 1968 il purifia la pénicilline découverte par flemming en 1928 et mit au point la forme médicamenteuse prix nobel de physiol ou méd 1945 avec ebchain et a flemming   comme ton père était médecin
florian jpclaris de écrivain français   languedoc 1755 tiret sceaux 1794   petit neveu de voltaire longtemps bien en cour il connut une fin de vie troublée par la révolution   son œuvre est marquée par une inspiration tendre où l’optimisme tempère la malice   etc   manifestent également son goût pour l’idylle sentimentale héritée de rousseau et de gessner   etc   acad fr 1788
florianópolis v du brésil cap de l’état de santa catarina 220 000 hab univ recherche port station balnéaire
florianus marcus antonius flèche florien
floridablanca don francisco antonio moñino comte de homme politique espagnol murcie v 1730 tiret séville 1808 il contribua à la dissolution de l’ordre des jésuites 1773 premier ministre de charles iii en 1777 il administra l’espagne avec talent conformément à l’esprit du despotisme éclairé mais ne put faire accepter ses réformes par la masse du pays une guerre malheureuse contre la grande bretagne 1779 tiret 1783 provoqua sa disgrâce il fut cependant choisi comme chef de la junte formée en 1808 contre napoléon célèbre portrait par goya
floride n f en angl forida état du s e des états unis 151 940 km2 12 938 000 hab la population a augmenté de 33% de 1980 à 1990 cap tallahassee   etc   histoire peuplée d’indiens séminoles la floride fut découverte par juan ponce de león le jour de pascua florida pâques fleuries le jour des rameaux en 1513 elle fut explorée par álvaro nuñez puis colonisée par des huguenots français mais leurs établissements furent détruits par menendez de avilés en 1565   etc   elle devint 1845 le 27e état de l’union et rejoignit la confédération sudiste 1861 après la défaite des sudistes et la reconstruction l’état connut une rapide prospérité
florien en lat marcus antonius florianus empereur romain mort en 276 il se fit reconnaître par le sénat à la mort de tacite mais battu à tarse par probus qui avait été proclamé empereur par les légions d’orient il fut tué par ses soldats après quelques semaines de règne   hum
floris de virendt cornelius architecte dessinateur et graveur flamand anvers 1514 tiret id 1575 franc maître à la guilde d’anvers en 1539 il a séjourné ensuite en italie 1540 tiret 1545 et copia notamment les motifs et les grotesques   etc   sa tendance à conserver le verticalisme gothique et sa verve décoratrice se mêlent à un parti pris dans l’italianisme
floris de vriendt frans peintre et graveur flamand anvers 1516 tiret 1520 tiret id 1570 élève de lambert lombard à liège il fut ensuite reçu franc maître à anvers puis séjourna en italie à rome  etc la facture ample de ses portraits la souplesse du modelé le naturel des poses la vigueur et la mobilité de l’expression annoncent les grands portraitistes flamands du xviie siècle portrait de femme 1554
florus en lat publius annaeus florus historien latin ier siècle rhéteur originaire d’afrique il composa deux livres sur les guerres romaines que nous avons conservés sous le titre de tite tiret live epitome titi livii
et   flory paul john chimiste américain sterling illinois 1910 tiret big sur californie 1985 travaillant dans des laboratoires industriels puis dans des universités américaines il établit les bases théoriques de l’étude des polymères expliquant notamment le comportement des macromolécules en solution prix nobel de chimie 1974

tu as eu toutes les vies tu es le monde

8

début de journée avec gainsbourg l’écho de jane b lancinant   alors je l’écoute en boucle plusieurs fois jusqu’à la satisfaction   je dois me déprendre de ses mots qui asphyxient les miens   je veux t’écrire des chansons pop à succès   des mélodies pour que tu pleures et que tes yeux brillent   quelque chose comme ça   « flora »

mon nom est flore flora je suis
partie de chez lui ce matin
je me suis un peu vite enfuie
disant que je n’en pouvais plus
ce con ne m’a pas retenue
même pas un peu retenue
un peu pâle des tâches de rousseur
quelques vêtements de couleur
chialant là dans ses escaliers
les cinq étages pour bien chialer
je quitte mes bottes sur la route
les pieds me brûlent la cigarette
je fume j’ai oublié comment
tout ça je suis flore flora je suis
flore j’ai oublié déjà ça
l’absence déjà c’est déjà ça
ça comment tout ça commençait
ton regard me sent dans la rue
mon absence lourde sur ton ventre
déjà déjà je chiale plus
j’avance nue sèche de tes mots
est ce qu’on s’est déjà vus dis
est ce que tu vas m’oublier
j’avance nue sèche de tes bras
sèche encore mes larmes de toi
est ce qu’on s’est déjà bus
je sais plus quoi je suis partie
je ris dans la vodka qui m’oublie
la musique tape sur mon ventre
il dit et je dis ce qu’il dit
ton absence lourde sur mon ventre
pèse mon réveil l’étonnement
la présence de ton absence
l’étonnement de manquer de toi
je veux boire ta bouche profaner
ton sexe et l’épice de toi
insignifie les autres femmes
l’épice de toi et mon manque
d’étroitesse de toi je peux pas
emprunter mon corps à ton sexe
et ton absence laisse des traces
de vrai au monde il reste toi
ou te donner des mots d’amour
de violence je veux la folie
manquer de toi si la folie
manquer de l’épice de toi
m’absente et déjà je m’estompe
stop je dis stop crie je crie stop
je suis flore flora et partie
un matin partie de chez toi
je reviendrai mais pas trop vite

9

faut il écrire le dit du rien   le rien de l’absence qui diffère sans estomper   ce n’est pas que je ne manque pas de toi   je croyais ne pas te suivre j’ai changé d’avis   ton île pas en bateau l’avion   je ne sens pas aujourd’hui l’empire d’écrire ton absence   ce n’est pas le rien de l’absence   c’est le rien de l’écriture de l’absence   je vais t’avoir plus silencieusement au téléphone   écrire plus ta présence que nos séparations moins problématiques   écrites   comment écrire ta présence   elle est voulue avec de la nouveauté ou de la différence   enfin je m’abreuve à ton rire téléphonique   son écho loin des années plus tard adoucit mes journées   le plaisir de préparer ses affaires   ma vie s’accélère brusquement de te rejoindre   depuis cette décision   et tout   devient si simple   il me contrarie d’avoir posé des actes de protection   la peur prévalue   le défaut d’élan de la réticence me contrarie   mon père dit et sans doute le père de mon père avant lui   la peur n’écarte pas le danger   pas toi   chez l’autre le danger c’est moi   je me veux fidèle et confiant   percevoir la rémanence de ton fait et en accepter l’occurrence   que perdure cette rémanence qui m’importe par toi

25

je dois clore    momentanément peut être    cette lettre que tu me réclames depuis que je t’ai dit l’écrire    j’ai retrouvé un post it    jaune standard    avec quelques notes écrites au stylo bille noir    je vais les reprendre avec celles de corse    j’ai noté    les histoires de profs / le soutien gorge à bretelles transparentes / l’étonnement du réveil à 5h30    sur le premier tiers du post it    un espace limité à deux dimensions    76 x 76    5776 mm2    nombre dissymétrique autour du 7    57 | 76    à une graphie ténue près    le 5 est un 6 comme les autres    j’y vois la symétrie d’un couple hétéro sexué    notre relation    une femme | un homme    je le lis comme un androgyne platonicien    je me souviens    pour dater ce post it    que ces 3 tiers ont été écrits le même matin avant d’aller travailler    que le papier était encore collé sur le bloc    que j’ai noté ces mémos assis nu dans la chauffeuse orange installée dans le coin gauche au fond du salon    et que le bloc était posé sur un oreiller du lit pliant    couvert de la taie que tu m’as offerte pour mon anniversaire    le 29ème    je n’ai pas changé ces draps blancs depuis ton départ    la troisième note    l’étonnement du réveil à 5h30    précise la date    je ne me lève pas à 5h30 souvent    il s’agissait donc du jeudi 7 août    deux jours après l’écho de ton rire    jour pivot de notre androgynie    court détail sur ces trois notes    note 1    à propos des histoires de profs    l’exposé chez l’autre d’une absence de doute accroît l’altérité de cet autre à moi    les individus pleins de certitude m’indiffèrent parfaitement    note 2    si je n’ai pas de soutien gorge à bretelles transparentes tu n’as qu’à m’en acheter un dis-tu    j’ai revu avant hier soir wall street    oliver stone 87    le père et le fils fox    martin et charlie sheen s’engueulent    je n’ai pas de putain dans mon lit le jour et je ne dors pas à côté de putains la nuit ou quelque chose comme ça    ma gêne quant au fait d’offrir des cadeaux à une femme sans excuse ou d’offrir sans excuse des cadeaux à une femme    peut être la peur qu’elle se sente putain si le cadeau est trop beau ou bafouée s’il ne l’est pas assez    ce que je résous en n’offrant pas de cadeau bien que j’en aie l’envie    note 3    la nuit stoppée à 5h30 perçue plus courte que mes siestes    couché à 2h le réveil radio et le téléphone en réveil ont sonné presque ensemble la radio d’abord    je ne croyais pas cela possible se réveiller plus fatigué qu’au coucher    les deux autres tiers du post it sont des pensées volages arrêtées à leur contour    sur l’adjectif sympathique : on aime les gens synchrones dans le pathos, sympathétiques, sympâteux, sympathisants, sympactisant    sur au jour d’aujourd’hui : up to today/now . implies a flow still streaming    j’ai envie de quitter le bureau maintenant qu’il est 19h25 demain je reprendrai les notes corses

26

aujourd’hui je reprends les notes de mon carnet de voyage    dérobé à la table centrale de l’open space du bureau    ouvert sur l’intimité abolie des employés    qui finissent par incarner l’impudeur qu’ils subissent    le carnet de couverture noire à la tranche et aux coins marron clair porte en titre CARNET / DE / VOYAGE / ÉCRITURE & Cie / PLACE DE LA MADELEINE ● PARIS    en noir sur fond glacé blanc rectangulaire    un liseré blanc    il y a tout d’abord le trajet que nous avons suivi en voiture

Trajet :
– Ajaccio 9 / 8
– 2j camping entre Ajaccio / & î. sang. à 10
– ÎLES SANGUINAIRES 9 / 8
– PLAGES de MARE & sole 10 / 8
– DîNER à … 10 / 8
– PORTO-POLLO (bivouac plage) 11 / 8
plongée palmes : vue poisson bleu arc en ciel / « Girelles paons »
– FILITOSA (MÉGALITHIQUE) 11 / 08
– SARTENE 11 / 8
(camping Olva , cocktail au / « bien assis » )
– plage de Roccapina 12 / 8
14-17:30 (lion / tortue galapagos)
Orezza grenadine à / « Monacia-d’Aulène » (village) →
– Bonifacio 12 / 8
. camping 2 j.
. bateau « la méditerranée » autour de / bonifacio –
  baignade «îles FAZZIO» / 15 min
. l’intérieur du « Gouvernail »
…/…
…/…
– plage de Santa Julia 14 / 8
– Giant
– Zonza
. barrage / retenue d’eau
. camping « la RivièRe »
– les aiguilles de bavella 15 / 8
. Rando « trou de la Bombe » / (marque Rouge) / appelée
  « U Cumpuleddu » 15 / 8
– baignade dans les vasques au / nord de bavella (sorte de canyon)
– lever 7:00AM 16 / 8
canyoning @ Zonza / sur « la vacca » / dans les gorges d’urnucciu
– Solenzara (pizza + croque M. & / Mme) 16 / 8
– nuit à Aléria & petit dèj. au / bar PMU 17 / 8
– Restau familial @ Piedicorte di Gagg/-io / « U Fugone »
– CORTE (sieste)
…/…
– RN193 Corte-Ajaccio / en dessous du Mt d’Oro (2388m) / contre Vivario & Col de / Vizzavona (à 1km du col) > château sur mont pelé / & chemin de terre qui / serpente pour y monter / « "Fort de Pasciolo" en ruine. / 300m au dessus de vallée du / Vecchio. Édifié en 1770 par / les Français, sans doute à l’em- / placement d’un ancien fort / génois. Sous l’Empire, le fort / servit de prison. le gl Morand, / investi de tous les pouvoirs, y fit / fusiller et déporter plusieurs / détenus. » > lumière et décor idéaux pour tourner une scène de cinéma.
– camping au-dessus de VIZZAvona
– temps couvert le lendemain 18 / 8
> retour vers Ajaccio
– appelé le 18 Pompiers pour signaler / un départ de feu sur la RN193 juste / 1 ou 2km au dessous du camping / côté voie ferrée
– camping à Ajaccio (sud) « les Mimosas »
– acheté les 2 vol du guide Gallimard / Haute-Corse & Corse du Sud ; dégoût / de découvrir qu’au moins un tiers / de chaque guide est commun… sur / 350p. c’est plus que limite.

À faire :
plongée
canyoning
kayak mer

À ramener :
vin de myrte (pêche)
coppa
fromage (tome brebis)
brocciu

À voir :
. mot « Albédo »
. « devoir d’écriture » développer
. piña colada
. St-Georges eau minérale
orezza (pétillante)
pago
– yaourt de femmes
– Guide Hachette « la Corse du Sud », éd. 2002 / ISBN 2 012 655
– placement financier immobilier – / (ju.) / loi Besson / loi Paul
– air Fr. code 5283

…/…

Gendarmerie 17
H. Corte 0495472929
Aléria
Médecin de garde ?
0495570112
DR. Lesky
Station total
(dir Bastia)
dte 30m à gauche

la lettre pourrait s’arrêter à l’instant précis du retour à ton domicile    dans le 18e arrondissement parisien    au croisement custine et ramey    comme je disais aux taxis avant de me déplacer en scooter    m’astreindre à continuer de t’écrire    à continuer d’écrire    je me souviens de « on écrit toujours à quelqu’un c’est plus facile quand on sait à qui en particulier »    pas par facilité    le plaisir de t’écrire    je suis plus lettre que diamant finalement

27

8h le matin me semble plus tôt un samedi   pas comme 8h en semaine   avant de te rencontrer j’aurais dû écrire 8h du soir   la fascination de la nuit m’était discipline   une des trois disciplines de cette période   ma fréquentation assidue presque quotidienne   de jean et de nico chez jean  ma consommation de bière kronenbourg   et l’herbe   je disais mes horaires de travail décalés   mes nuits constituées en journées    comme le fit par la suite un collègue qui poussa encore plus loin l’expérimentation du seuil de tolérance de nos employeurs   je ne sais pas si c’était raisonné chez lui   une fois il manqua une semaine sans répondre au téléphone   un autre soir rentrant d’allemagne à 22:30   je prends l’ascenseur depuis le parking souterrain   pour aller poser mes affaires et récupérer mon casque   l’ascenseur s’arrête au rdc et jlot entre très   très étonné de me voir ici à cette heure là   plus étonné que moi qui suis surtout amusé   on appelait jlot par son alias email   jlot   du nom du roi d’orcanie   le père de gauvain   jlot just like old times disent les américains   à cette époque les textes médiévaux m’étaient très présents et j’avais en tête la recommandation de la veuve dame à son fils perceval   car par le non conuist an l’ome   car par le nom on connaît l’homme   comme on ignore le nom de dieu   les horaires de jlot n’étaient jamais la mesure de l’homme   nous avons passé beaucoup de temps ensemble au travail et le soir en sortant du bureau nous allions boire de la bière et parler des femmes   et de la première fois que tu es partie   nous étions devenus amis par contact assidu   mais sa présence épisodique a fini par s’estomper après la fin de son contrat   il m’a envoyé quelques emails courts auxquels j’ai répondu sèchement   je l’ai revu plusieurs mois après   à la première projection du film documentaire d’un copain de fac sur un groupe de jazz de harlem    arrivé en retard pendant le générique de début   une placeuse m’indique dans le noir deux places au dernier rang   je fais chier quelques gus au passage et m’installe avec ma délicatesse habituelle   au bout d’un moment je mate à ma droite  le j lot  dé  lire  on a un peu discuté au vernissage   marine était assise juste devant moi je l’ai reconnue à ses cheveux si volumineux   elle a toujours beaucoup de mal à les loger dans ton casque de scooter   flore flora   on a quitté la soirée marine jlot deux autres et moi manger un grec dans une rue derrière l’entrepôt   j’ai croisé à cette projection beaucoup de monde que je n’avais pas vu depuis longtemps   agnezska m’a encore signifié mon devoir d’écriture   stéphane le garff habitait à poitiers un studio dans la même résidence que moi   on écoutait chez lui les cure et le rock indépendant de bernard lenoir sur france inter   de 9 à 10 après foulquier et avant le pop club âvec jooosééé arrrrthuuurr   stéphane goûtait peu la programmation musicale de foulquier mais respectait son travail   il venait de la rochelle   et avec lui la découverte que la recherche solitaire de disques est plus profondément satisfaisante que l’obéissance à l’ordre publicitaire   le choix des disques peu diffusés satisfait le désir d’avant-garde   la trop forte diffusion érode mon désir   et je ne peux m’empêcher d’y lire de la prostitution   ma période noctambule n’était pas d’une logistique facile   je me débrouillais pour ne pas trop croiser le jour   même en semaine   à partir du vendredi soir on passait en horaires de nuit   on croisait peu les vieilles qui promènent leur caniche et les couples leurs berceaux   je me souviens d’une photo que je n’ai pas prise un matin   une fin de nuit dans un café d’opéra avec marine   vers 6h30  juste après qu’un couple d’amoureux sous extasie s’est installé près de nous    devant une grande porte cochère   un groupe de jeunes gens ivres passait   un mec en tenue sortait courir et tenait la porte à   un vieil homme rentrait de faire pisser son chien    à nulle autre heure pareille scène à paris n’a tant d’humanité   l’heure où la vie est dans les anecdotes   l’avant et l’après   quand tout semble fini et quand tout va commencer   la mort avant la naissance   l’aube m’était une femme qui offre la fin sans le poids du début   mon plaisir à contre sens   j’aimais sortir le cheveu humide de la douche à l’heure où sous le porche on croise la mère de famille qui rentre pour ne plus sortir   ses commissions du week end à la main   je me souviens de cette rencontre insolite à vauville    beaucoup de monde autour de la table et moi au bout   ta mère a dit qu’elle n’avait jamais fumé de pétard   qu’elle aimerait bien essayer   et j’ai commencé à rouler l’herbe avec du vieux papier   le pétard a fait tout le tour de la table   et ta mère a mis avec le plus grand sérieux du dentifrice sur sa brosse à cheveux   disant que ça ne lui faisait rien   tu m’as fait visiter le jardin botanique de ton grand père   lieu de vacances paradisiaque où la bonbonnière était la tour du château   ta grand mère savait comment vous attirer dans sa chambre ta sœur et toi   mais ce que j’écris n’est pas ce pourquoi je me suis levé   sautant du lit te réveillant   dans ma précipitation d’aller pisser   pour écrire sans la pisse lourde sur mon ventre   j’ai fait tourner le contrevent persien de la chambre   qu’il laisse légèrement passer la lumière et adoucisse ton réveil    de la température et de l’intensité de la lumière qui filtre on peut déterminer l’état du temps   l’heure a passé le ciel s’est dégagé   et avant de paître d’un champ à l’autre de ma mémoire j’avais noté ceci   ma discipline de ne pas voir ailleurs qu’hui   pas d’autre promesse que le présent   j’aime ces promesses ténues ta précaution à mon égard   l’attention de ne pas m’effaroucher me touche   comme ta féminité dans le choix de ton nouveau casque hier après midi   selon un accord avec la couleur de tes yeux   un bleu gris mat sur lequel marquent les doigts posés   ce choix du bleu gris touche plus que le vol de nos casques  puis tu m’as dit devant le magasin   avoir lu cette lettre que je t’ai imprimée jusqu’à hier   tu m’as dit que je devais continuer   que tu comprenais que je comprenais   et toi parlant avec tes mots qui parlent peu   dont tu crains qu’ils ne parlent pas suffisamment   tu es mon ataraxie   la quiétude qui trouble mon angoisse

28

33   c’est le nombre de mots qui du petit robert contiennent la racine flor

défloraison
défloration
déflorer
efflorescence
efflorescent, ente
floraison
floral, ale, aux
floralies
flore
-flore
floréal
florès
flor(i)-
floribondité
floricole
floriculture
florifère
florilège
florin
florissant, ante
floristique
inflorescence
liguliflores
microflore
mirliflore
multiflore
passiflore
passiflorine
pauciflore
préfloraison
soliflore
tubuliflore
uniflore

je te connaissais par défloration   le sens 2 de déflorer   floraison   floral, ale, aux pour avoir participé à des jeux floraux   périgueux 93    dont le montant du premier prix paya ma première pléiade   baudelaire évidemment   ça avait choqué qu’un étudiant de mathématiques supérieures soit poétisant   j’ai plus tard remanié les deux textes que j’avais présentés   pour les intégrer dans un recueil qui ne paraîtra probablement jamais   ce soir la nuit des textes poétisés transcrits en alphabet phonétique   lus à plusieurs voix pour assister le lecteur   je te connaissais aussi par floralies   flore -flore flora  et je connaissais ton contraire   par floribondité moi j’étais plutôt moribondité   et le dernier passiflore   croisé dans un dictionnaire de remèdes homéopathiques   passiflore   la fleur de la passion   une plante grimpante qui grimpe   qui vient du sud des états unis   feuilles divisées en 3 lobes aigus   fleurs blanches de grand diamètre    fruits charnus je trouve gros comme une pomme   très riches en vitamine c  ce sont les conquérants espagnols qui la décèlent au xv e s dans les forêts amazoniennes   et les missionnaires un peu passionaria hallucinent jésuites   sur elle ils voient l’instrument de la passion du christ   ils voient la couronne d’épines de la crucifixion dans la couronne de franges   alors ni une ni deux ils se disent   au nom du fils nous la baptisons passiflora incarnata   la fleur qui incarne la passion   la fleur de la passion   je suis flore flora je suis fleur de la passion  évidemment la fleur monte au nord de l’amérique   up to florida   et tu t’installes au milieu des buissons sur les terrains rocailleux   toujours à l’aise dans le dénuement et la simplicité   pas peur du manque   est ce pour ça que tu tiens absolument à tant boire d’eau à présent   la bouteille d’eau minérale quotidienne comme un mantra   comme si une raison cachée profonde te dictait cette nécessité qui soit ta survie   un besoin essentiel   au xix e s les médics américains découvrent ses vertus calmantes   et évidemment elle traverse l’atlantique vers l’europe où on en a besoin   propriétés drogue inscrite à la pharmacopée française sédatif nerveux tranquillisant antispasmodique généralement pas d’effet secondaire si on sait s’en servir   ses flavonoïdes relaxent les muscles avant le sommeil   pouvoir sédatif qui ne perturbe pas la vigilance pendant la journée   calmant naturel pour un sommeil réparateur   efficace dans le traitement des spasmes nerveux   proposée dans insomnies états nerveux neurasthénie angoisse cœur colique migraine névralgie surmenage stress   partie utilisée soit les tiges soit les fleurs mises en poudre souvent insérée dans des gélules ou sous forme de petites billes homéopathiques à laisser fondre sous la langue  passiflore 200 mg €16,70 sur formeetsante.com rubrique détente – sommeil   où elle est aux côtés de la valériane de l’aubépine et du millepertuis

29

ce matin je n’étais pas tôt au bureau   11h moins 10 je crois   pas de quoi prendre quatre cafés à la machine   j’aurais plutôt pris du calva d’ailleurs   je perds le temps depuis plusieurs mois   j’efface des profils d’utilisateurs sur des ordinateurs   classe des emails dans des dossiers   décommande une formation oubliée   transfère la totalité des informations que contient mon téléphone portable sur mon pc   je relis dans le format brut de l’appareil tous tes messages textuels horodatés   disposés les uns au dessus des autres   me demandant de texto ou d’sms lequel est le plus répandu   bien que l’avenir linguistique de trois consonnes acronymiques laisse peu d’espoir face aux deux syllabes de texto signifiant la même chose   avec ce transfert digital par port infrarouge entre mon nokia 63 10 et mon sony vaio pcg f409   voici l’histoire intégrale des sms que j’ai reçus de toi depuis que ce téléphone me possède   et qui ont résisté à l’effacement   les rares autres disaient peu   voici copiés collés tes 56 textes courts dans une chronologie croissante

2001-11-11T18:46
Coucou, ceci est une proposition pour un W.e. En normandie dans 15 petits jours. Bonne nuit, Flore
2001-11-17T00:43
Je t’embrasse christophe et te souhaite une nuit toute colorée..
2002-01-11T21:23
Merci pour tous tes palots d’hier et ce matin.. J’ai bien aime à la vérité. Je t’embrasse
2002-01-22T13:38
Tu dois passer ta main dans mes cheveux
2002-01-23T22:31
Les fleurs sont si contradictoires! alors bisous mon boucle d’or
2002-02-02T18:29
Eh!? Quand est-ce pu’on va visiter une ville pu’on connait meme pas?
2002-02-06T19:34
Cinoche seule 1ere fois vie les boules raoul
2002-02-13T17:49
Moi, j’aime bien..
2002-02-21T23:29
J’ai roule et fume un pet’ devant maman, 1ère fois!
2002-02-26T14:33
Coucou je viens de faire un grand sourire à J.rochefort! Trop chou
2002-04-08T20:27
Envie de prendre le train pour le Sud with you, your voice et ton regard que j’aime bien
2002-04-10T18:57
Ze suis malade et z’ai envie de voir mon infirmier-routard mais ze sais pas si c’est possible
2002-06-25T21:12
10h à odéon ca te va?
2002-06-27T18:56
Si viens
2002-07-08T14:27
Bonjour monsieur et à ce soir
2002-07-18T18:46
J’ai déjà hate d’etre avec toi..et ben dis donc…
2002-08-21T11:21
Bonjour leur amour
2002-08-30T09:55
Tu es adorable et je veux que tu sois heureux d’accord? Ton bin-bin
2002-09-03T13:22
J’adore quand tu me dis « mon coeur ».. Bonjour mon amour
2002-09-03T22:56
Je vais peut etre venir te voir dans tes reves cette nuit, tu connais? A tout à l’heure
2002-10-10T12:30
Je t’aime
2002-10-23T11:12
Et si on se faisait notre bon restau ce soir ? Elephant bleu ou autre
2002-11-20T21:00
Je suis dans un café et reviens bientot pour t’embrasser
2002-12-01T21:16
Merci pour cette belle ceinture on peut dire j’étais sur une plage avec une ceinture je t’aime
2002-12-03T18:20
Vais au ciné voir Insomnia : Thriller, 19#25, je te retrouve chez toi after, palot
2002-12-09T16:40
Je t’aime mon amoureux
2002-12-19T18:30
Peux tu me ramener le collier please bonne soirée bébé
2003-01-14T17:29
Je t’aime, 2 fois… Je répète..
2003-01-18T16:43
Qu’est ce que tu fais bébé ?
2003-01-27T12:51
Tu peux me tel si tu le désire
2003-01-28T14:03
Tu veux bien aller skier avec moi ou bien ?
2003-01-30T17:28
As tu une envie particulière pour ta soirée en ce jeudi, veille de we?
2003-01-31T13:25
Je t’aime et j’adore quand tu es là pour me rassurer. Tu es mon bon conseiller d’orientation..bisettes de fleurette
2003-02-02T12:12
Excuse moi d’etre chiante, je ne me l’explique pas moi meme.
2003-02-06T08:16
Tel à charles pour le surf si tu veux toujours bisou
2003-02-22T15:18
Merci pour ce déj’ avec toi bébé, tu vas me manquer et déjà..bisou à mon reporter préféré! Fleurinette.
2003-02-27T17:17
j’ai envie. on en parlera. Bisou.
2003-02-27T17:17
J’ai honte je suis si méchante que ca? Je sais pas pourquoi. Ai toujours envie de te voir et après je ne suis pas attentionmée. Et plus tu demande moins
2003-03-09T18:48
Suis dans les embouteillages à 100km de paris, rejoins moi à la maison si tu veux. Ne sais pas à quelle heure.. Bisous, flore
2003-03-17T13:46
J’adore les hommes qui savent prendre des initiatives et qui s’y tiennent! Encore..!! Une autre! Une autre!
2003-03-31T18:27
I love you babe, i’d like to hold you in my fucking arms
2003-04-08T19:48
J’ai la perceuse et plus de batterie. Vais au bar à vin avec juliette parler d’auvergne. Adios amore
2003-04-30T20:23
Je t’aime
2003-05-03T09:31
Amuse toi bien et fais attention à toi et aussi à ton reup. Bon voyage mon petit matelot préféré..
2003-05-07T15:20
Moi je t’ aimeeeee et j’ai envie d’etre dans tes bras
2003-05-15T18:45
Tu te rends compte que je suis encore dans ce putain de bus, à peine à st laz. J’en peut plus. Rejoins moi vite
2003-05-22T11:27
Salut bébé, peut tu sortir sur internet le trajet pour aller au mont st m. + hotel Jersey lillie, jouvente, 35730 pleurtuite, à coté de st Malo. Merci sw
2003-06-03T20:26
Je t’aime.. Et plus encore quand tu es un beau sportif! Cours bien
2003-06-08T10:33
Je viens juste de me réveiller. Je ne peux pas répondre au tel, j’ai pas de voix
2003-06-08T11:43
Qu’est ce que tu fais? Tu veux pas aller à Aligre?
2003-06-17T18:45
Est ce que tu veux venir à la maison diner pour ne faire pardonner d’etre pas facile en ce moment et puis pour se parler?
2003-06-25T16:47
Aladin : Le magazine sur les brocantes, vide-greniers .. Je ne suis pas certaine de l’orthographe. Essaie de regarder pour ce we. A ce soir Bouclette
2003-07-17T00:37
Je suis rentrée cet après midi, on se voit demain si tu peux. Dis moi. A demain
2003-07-19T22:32
Toujours pas partie! C est le bateau de la croisière s amuse: Piscine, piano bar, disco.. Ai croisé un prof de mon boulot!Coucou à céline Douce nuit boucle d’or
2003-08-20T13:14
Je suis très amoureuse. Ih! Ih! Ih!
2003-08-22T10:44
Je reste finalement
 

et puisque je viens d’exposer tes mots vrais   voici les miens   il y en a tellement peu   je me doutais qu’il n’y avait pas égalité   mais là je me demande si ce téléphone les a bien tous enregistrés   j’utilise avec moins de plaisir que toi cet appareil le téléphone    par ailleurs je n’ai la date que d’un seul message   la chronologie relative aux tiens sera difficile

.
j’aimerais quand meme mieux qu’on fasse pas comme on a dit
.
que ta nuit soit douce. bisous tendres.
.
appelle moi quand tu sors je serai peut etre encore a levallois et je viendrai te chercher
.
tellement envie de sud… je pense a toi serré nu contre ton dos tout chaud. des mots doux.,
.
6.45 chez toi? le louvres ca te branche? et apres du scout
.
a ce soir alors?
.
je pense a toi ma flore leguminale et a tous les palots qu on va se rouler a la verite
.
i miss your lips
.
je suis dans ma caverne. tu es là. je t’m j’te f’rais dire.
.
bisous princesse
.
je peux pas sans toi respirer au moins / je suis bete d’amour et d’évidence / tu as pris avec toi l’air j’ai le souffle coupé
.
et le manque avait la douceur des soleils blafards / le froid pese sur l’estomac s’impose et le manque le manque / et mes pas se perdent à trainer sans toi
.
tu me manques ton sourire me manque tes yeux me manquent ton rire me manque et ca commence a faire tres mal au ventre
2002-12-16T14:14
merci pour ces photos qui noient ma mélancolie dans le jaune de ton sourire et le bleu de tes yeux / tes bras sont ma bouée de sauvetage et ton sourire le phare
2003-07-19T20:35
bon voyage et pense à toi
 

je t’ai assez peu textée   sauf quand tu m’as largué la première fois   et au début quand il faut ferrer le poisson de peur qu’il se taille   maintenant je t’écris le texto le plus long de l’histoire de l’humanité   la technologie doit faire quelques progrès   un message court de 160 caractères c’est peu   je vous mets au défi de faire comprendre à quelqu’un en 160 caractères que vous avez envie de le ou la baiser   je me demande si la pratique du résumé de texte au collège prépare à une telle épreuve   ma mie je vous ai trouvée belle ce jour béni / et assise sur la pelouse du lycée / à tripoter de vos douces mains un penny / montrez moi votre sexe afin que je le lèche et même ce texto qui est sans doute trop expéditif pour porter ses fruits comporte 170 caractères   135 sans les espaces    il faut faire des sacrifices aux avatars de la Communication   la poésie doit être excisée du sms    voyons et en envoyant ça   t tro bonn en mini jup s ke ta 1 culote sinon jte sotrè bien si c possib 72 caractères en comptant les espaces   y’a rien à dire côté concision   ni sur le mérite d’une clarté exemplaire quant à l’objet du message   je pense que les sms pourraient bien libérer l’humanité de ses inhibitions sous la contrainte d’un espace trop restreint pour les contenir   adieu les quiproquos verbeux   les romans sans fin   la déforestation   et tout le monde baisera sur les pelouses en s’envoyant des sms   bonjur jtè vue niker avec pol à la vilett ça ma bien plu jpeux en croquer ? mais je m’emporte   le service existe depuis plusieurs années et je ne me souviens pas de qui que ce soit s’accouplant à la villette   et pourtant j’ai bien regardé

 

tu t’es plainte de l’absence de paragraphe dans mes paragraphes

 

hier j’ai acheté un carnet ligné moleskine 9×14 cm à 17 EUR   192 pages blanches chacune au tarif postal 1978 de l’affranchissement d’une lettre de 20g   un peu moins de 100 francs les 90 grammes au mètre carré de papier écru   au titre de l’acquisition de ce carnet mon appréhension de la possession s’étoffa vers une pensée de la détention   dans laquelle le libre arbitre de l’individu est aussi inerte que celui de l’objet troqué   jusqu’à présent je rechignais simplement au concept de possession   pas tant par idéologie communiste que par logique de cimetière  la notice du produit   made in marketing établit que ce notebook makes you stronger sans préciser s’il s’agit de causalité ou de corrélation   je me demande s’il y a merveille   si le carnet détient le pouvoir du jeu de tarot où l’on prédit les vies   on ne devrait pas évoquer en vain les noms de van gogh de matisse de picasso de céline de breton d’hemingway de mallarmé   comment reproduire un carnet d’andré breton de 1916 conservé dans la bibliothèque d’éluard et contenant un ex libris d’ernst   sans confirmer que c’est la possession de ce carnet qui les fit se rencontrer   et qu’ernst et éluard furent tellement verts que breton eût un Moleskine® que   ernst lui fit cadeau d’un dessin   et qu’éluard les déroba   l’ex libris   le carnet   pour les fourrer dans sa bibliothèque   où l’on ne les retrouva qu’après sa mort   que fait ce carnet sur la nature humaine   est ce qu’il la sublime la magnifie l’embellit   est ce le bijou qui la consume   avarice vol envie jalousie amitié bonheur orgueil   tout nous ramène à un mot que j’avais noté sur mon carnet de voyage écriture & cie   albédo : fraction du flux total de particules incidentes renvoyé par réflexion diffuse à la surface de séparation de deux milieux. Un corps noir possède un albédo nul. Mesure des albédos des planètes. je trouve l’albédo des carnets Moleskine® proche du corps noir

 

demain je t’écrirai ce que dit le dictionnaire historique de la ville de paris et de ses environs à l’entrée BARTHELEMI. ( Maffacre de la Saint ) en 1779    les f pour les s à cette époque me font trop tripper   à bien y regarder cependant   il y a une différence entre les f s et les f f   ici avec cette police de caractère j’ai du mal à la graphier   il faut visualiser que la barre horivontale fend le f sans dépaffer à droite   seulement à gauche   si on imagine le f comme l’instrument d’une crucifixion   le f s est une croix de manchot   une croix nouvelle pour un jc sans bras gauche   gangrené ou bouffé par les loups   amputé par un boucher romain   ça le fait un christ manchot   à qui on aurait rendu un délicat hommage avec des f s   hommage ténu au point que l’histoire en perdît la trace   toujours est il que maintenant le f s est graphié s et que les polices de caractères ne comportent plus de f manchot   je dois donc noter le f s f f   mais n’en sois pas dupe   par ailleurs tu remarqueras peut être que le s existe déjà à cette époque   surtout en terminaison pour marquer le nombre   mais tu vas finir par croire que je te prends pour une branque bigleuse

30

BARTHELEMI. (Maffacre de la Saint) Cet événement, dont il feroit à fouhaiter que la mémoire fût enfevelie pour toujours dans l’oubli, arriva le dimanche 24 août 1572, la nuit de la Fête de la S. Barthelemi; & il y eût environ 2000 perfonnes de tuées dans la Capitale, & 30000, tant à Paris que dans les Provinces. Dans cette boucherie, on confondit plufieurs Catholiques avec les Calviniftes. Ceux-là, afin de fe reconnoître les uns & les autres, portoient une écharpe blanche au bras gauche, & une croix de la même couleur à leur chapeau, & il y avoit des lumières à toutes les fenêtres.
On mit en délibération fi l’on excepteroit le Roi de Navarre & le Prince de Condé. A l’égard du Roi de Navarre, tout le monde fut de cet avis. La dignité royale, difoit-on, & l’alliance qu’il venoit de contracter avec Charles IX, demandoient qu’on en ufât ainfi. D’ailleurs, il paroiffoit trop odieux d’affaffiner ce Prince dans le Palais, à la vue du Roi, fon beau-frère, & pour ainfi dire, entre les bras de la Reine, fon époufe.
On décida qu’il ne feroit jamais poffible de colorier une telle action; & que tout ce qu’on pourroit alléguer, pour en charger les Princes Lorrains, ne juftifieroit point le Roi. Il y eût plus de difficulté pour le Prince de Condé. La haine qu’on avoit portée à fon père, penfa lui être fatale. Cependant, fon rang & les inftances du Duc de Nevers, qui fe rendit garant de la foumiffion & de la fidélité de ce Prince, lui fauvèrent la vie.
Cependant Charles IX flottoit dans l’incertitude, à la vue de l’affreufe fcène qui étoit fur le point d’éclater. Comme la Reine vit le Prince pâlir, & une fueur froide lui couvrir le front, elle lui reprocha fon peu de courage. » Quoi ! s’écria-t-elle, vous n’ofez vous défaire de gens qui ont fi peu ménagé votre autorité & votre perfonne » ? Charles IX, piqué de ce mot, prit feu tout-à-coup, & ordonna que l’on commençât. Pour ne pas laiffer ralentir la colère du Roi, Catherine de Médicis fit donner à l’heure-même le fignal, qui ne devoit fe donner qu’une heure avant le jour. A l’inftant, le Roi, qui, effrayé du fang qu’on alloit répandre, venoit de commander qu’on fursît encore, prit définitivement fon parti. Ne fe donnant pas le tems d’envoyer au Palais pour faire fonner le tocfin, il le fit fonner à Saint-Germain-l’Auxerrois.
La première victime fut l’Amiral Coligny. Un Allemand nommé Bême, qui avoit été domeftique dans la maifon de Guife, força la chambre de l’Amiral; & l’épée à la main, à la tête des Affaffins, il lui dit: Eft-ce toi qui es Coligny ? C’eft moi-même, répondit ce Seigneur, d’un air tranquille, lui montrant fes cheveux blancs: Jeune-homme, pourfuivit-il, tu devrois refpecter mon âge, mais acheve. Tu ne peux abréger ma vie que de fort peu de jours, Pour toute réponfe, Bême lui plonge fon épée dans le corps, & l’en retire pour faire plufieurs cicatrices à l’Amiral fur le vifage. On rapporte que Coligny fe fentant frappé, s’écria: Au moins, fi je périffois par la main d’un homme de cœur, & non par celle d’un miférable valet ! On jetta fon corps par la fenêtre.
La populace lui fit mille indignités; elle lui coupa la tête, traîna le tronc par les rues, & le porta enfuite à Montfaucon, où il fut attaché aux fourches patibulaires. Au-deffous de ce tronc, on alluma du feu, qui le grilla fans le confumer. Il demeura là expofé pendant quelques jours. François de Montmorency le fit enlever fecretement, & le fit tranfporter à Chantilly. Selon d’Aubigné, l’on fit confumer les chairs dans de la chaux. En 1582, les os furent portés à Montauban. La Princeffe d’Orange, fille de l’Amiral, les fit enfuite porter en Hollande, où ils demeurèrent jufqu’en 1608. Lorfque la mémoire de Coligny eût été réhabilitée, ces os furent rapportés en France, & dépofés, à Châtillon-fur-Loin dans la chambre des Archives. Sur le coffre de plomb, dans lequel ils font enfermés, on lit cette épitaphe:
Magni illiûs Franciae Admiralis Gafparis à Coliniaco, hujufce loci Domini, offa in fpem refurrectionis hic funt deposita, anima autem apud eum, pro quo conftantiffimè pugnavit, recepta.
C’eft-à-dire: » Ici, en attendant la réfurrection, repofent les os de Gafpard de Coligny, Amiral de France, Seigneur de ce lieu. Son ame eft dans le fein de celui pour qui il n’a ceffé de combattre ».
Nous n’entreprendrons point de donner ici la lifte des Proteftans & des Catholiques de diftinction qui périrent dans cette fatale journée; le Lecteur peut lire les Hiftoires qui en parlent. Nous citerons feulement Pierre Ramus, ou la Ramée, qui eft digne, du moins par fon mérite perfonnel, de figurer parmi eux. Il fut jetté par une fenêtre du Collège de Prefle. La jaloufie de Charpentier, autre Profeffeur, lui caufa la mort. Ils s’étoient échauffés, Charpentier à défendre la Philofophie d’Ariftote, & Ramus à la combattre; de forte que celui-ci fut profcrit, moins comme ennemi de la doctrine de l’Eglife, que comme ennemi des opinions Péripatéticiennes. Ramus étoit né dans le Vermandois, en 1515. Il étoit Profeffeur au Collège-Royal & Principal du Collége de Prefle, où il avoit enfeigné long-tems. Tout le monde fait qu’il a fondé au Collège-Royal une chaire de Mathématiques. On prétend que fon père étoit Gentilhomme; mais qu’ayant été chaffé de Liège, fa patrie, il avoit été réduit à fe faire Charbonnier pour fubfifter.
» On attribue communément les forfaits de Catherine de Médicis, dit M. de Saint-Foix, Eff. fur Paris, tom. 4, p. 76, à l’ambition de gouverner, & à l’embarras où elle fe trouvoit entre les Guifes & les Chefs du parti calvinifte: pour moi, continue-t-il, après avoir lu, examiné & difcuté tout ce qu’on a écrit pour & contre, je penfe que formée pour brouiller & détruire, il en étoit de fon ame comme d’un être infecté dans fon germe, & qui devient un fléau; qu’une autorité fans troubles ne l’eût point flattée; qu’elle ne fe plaifoit qu’au milieu des orages, & qu’elle auroit femé la difcorde & la divifion dans la Cour la plus tranquille & la plus foumife. Rien ne dévoile mieux toute l’horreur de fon caractère, que l’éducation de fes enfans. Elle vouloit que des combats de coqs, de chiens, d’autres animaux, fuffent une de leurs récréations ordinaires. S’il y avoit quelque exécution confidérable à la grève, elle les y menoit. Et pour les rendre auffi lafcifs que fanguinaires, elle donnoit de tems en tems de petites Fêtes, où fes Filles d’honneur, les cheveux épars, couronnées de fleurs, fervoient à table à demi-nues. Charles IX, avec le cacactère le plus impétueux, avoit d’ailleurs de grandes qualités: l’éducation les pervertit entièrement. Papire Maffon rapporte qu’un des grands plaifirs de ce Prince, étoit de montrer fon adreffe à abattre, d’un feul coup à la tète des ânes & des cochons qu’il rencontroit dans fon chemin, en allant à la chaffe; & qu’un jour Lanfac, un de fes Favoris, l’ayant trouvé l’épée à la main contre fon mulet, lui demanda gravement: quelle querelle eft donc furvenue entre Sa Majefté Très-Chrétienne & mon mulet ? Carolo irruenti in mulum Lanfaci, inter aulicos gratiofi, quod tibi diffidium, inquit, cum mulo meo interceffit, Rex Chriftianiffime ?
» Catherine de Médicis, les Guifes, le Chancelier de Birague & les Gondis, étoient des étrangers qui gonvernoient le Royaume: ils formèrent & dirigèrent le complot du maffacre de la Saint-Barthelemi; il me femble, ajoute M. de Saint-» Foix, qu’on doit en reprocher un peu moins l’horreur à notre Nation, que celle des profcriptions aux Romains: Sylla & Augufte étoient Romains, ibid, p. 79.
Dans ces tems malheureux, les Princes & les principaux Chefs Catholiques & Proteftans moururent malheureufement, ou d’une façon fingulière. Henri II, d’un éclat de lance dans l’œil; Charles IX, vomiffant fon fang; Henri III & Henri IV affaffinés; Antoine de Bourbon, Roi de Navarre, bleffé au fiège de Rouen, pour n’avoir pas été le maître de fa paffion pour Mademoifelle de Rouen, après que les Chirurgiens eurent panfé fa bleffure; Anne de Montmorenci, Connétable de France, des bleffures qu’il avoit reçues à la bataille de Saint-Denis; François, Comte d’Enguien, d’un coffre qui lui tomba fur la tête, en fe divertiffant avec fes Favoris, au Château de la Roche-Guyon; Henri de Bourbon, Marquis de Beaupréau, d’une chûte de cheval à la chaffe; Louis I, Prince de Condé, affaffiné par Montefquieu, après la bataille de Jarnac; Henri I, Prince de Condé, empoifonné à Saint-Jean-d’Angeli; le Maréchal de Saint-André, tué de fang-froid par Bobigni, à la bataille de Dreux; Francois de Clèves, tué par accident à la même bataille, par fon meilleur ami; François de Guife, affaffiné par Jean Poltrot de Méré au fiège d’Orléans; Henri de Guife & le Cardinal de Guife, enfin punis & tués à Blois; le Cardinal de Lorraine, empoifonné à Avignon, par un Moine; & le Cardinal de Châtillon, à Hampton, par fon Valet-de-chambre; l’Amiral André de Villars-Brancas, prifonnier des Efpagnols, poignardé par l’ordre de Courteras, leur Commiffaire-général, des cinq frères Joyeufe, Anne & Claude furent tués indignement par les Capitaines Bourdeaux & Defcentiers, à la bataille de Coutras; Georges fut trouvé mort d’apoplexie dans fon lit, la veille de fes noces; Antoine Scipion fe noya dans la rivière du Tarn, après le combat de Villemar; & Henri, Pair & Maréchal de France, mourut Capucin.

je suis tombé en feuilletant les textes numérisés de gallica   la bnf sur internet   sur cet article barthelemi massacre de la saint   aux pp 541 – 545 d’un livre de pixels   la notice n° frbnf37226119 dit toutes choses identifiantes

type
texte imprimé, monographie
auteur(s)
hurtaut, pierre-thomas-nicolas magny
titre(s)
dictionnaire historique de la ville de paris et de ses environs… [document électronique]. tome i, a-b / hurtaut et magny
titre d’ensemble
dictionnaire historique de la ville de paris et de ses environs; 1
lien au titre d’ensemble
dictionnaire historique de la ville de paris et de ses environs
type de ressource électronique
données textuelles
publication
1995
description matérielle
[16]-720 p.
reproduction
num. bnf de l’éd. de genève : minkoff reprint, 1973. 22 cm. isbn 2-8266-0116-4 reprod. de l’éd. de paris : moutard, 1779
sujet(s)
paris (france) – histoire – dictionnaires

cette narration historique de massacre religieux est une coïncidence d’époques à ne pas laisser   en période de rentrée littéraire je prends d’ordinaire la pilule classique   je m’ennuyais sagement à lire le voyeur d’arobbegrillet   quand    faisant la queue à la caisse d’une fnac pour acheter les deux premiers albums de gainsbourg    je vois un autre client régler le dernier beigbeder    c’est marrant il a fallu que je me tape tous les bouquins de beigbeder   ça m’arrive rarement   après 99balles j’ai dû lire tous les autres   cette saisie du lecteur l’excuse de sa logorrhée médiatique   dommage pour arobbegrillet je lis maintenant windows on the world   la saison littéraire semble tourner beaucoup autour du 911wtc   la st barthélémy du 24 août 1572 a fait presque autant de morts à paris que la st adelphe du 91101 à nyc   je me demande si la date fut choisie pour ce que son saint représente   il semble y avoir deux barthélémy fêtés le 24 août   un abbé de marmoutier en indre et loire évêque de tours en 1052 et administrateur de l’église du mans    un mec plutôt emmerdant apparemment   et mieux   barthélémy l’apôtre   né à cana en galilée ancien pêcheur écorché vif et crucifié la tête en bas patron des bouchers des relieurs des tanneurs représenté avec un couteau   le dicton du jour   « à la saint barthélémy paie ton dû »   pas mal pour un massacre   ce serait diantre d’avoir ainsi choisi la date   côté onze septembre il y a moins d’ironie   deux petits saints soldats ecclésiastiques   dont le dizième évêque de metz peut-être un peu martyr   toute comparaison gardée avec un st icare   y a t il eu   à cette époque   comme à la nôtre   comme il a été dit   il y a un avant et un après st barthélémy   il n’est pas de mon propos d’établir une échelle d’atrocité   mais j’ai besoin de faire des connexions   quant à toi   pas mal non plus ta sainte   flore ou flora ou floria 24 novembre née à cordoue en 851   père musulman mère chrétienne martyrisée la même année sous les persécutions d’abder-rahman  ta sainte est emprisonnée avec sainte euloge et son amie marie   chloris ou flora l’histoire familiale pèse   promis les jours prochains je vais faire plus léger   un truc du style histoire naturelle des perroquets   ou du similaire   de la couleur de l’ailleurs et du beau qui te seyent si bien

31

j’aime bien le mercredi   le mercredi   le début de fin de semaine   antonyme du lundi   le lundi de  ça va comme un lundi   petite phrase de bureau ou d’usine   qui fait l’assomption de sa véracité hors contexte individuel   d’être une expérience universelle   dont la formulation dit tout   et même un peu plus   ça va comme un lundi dépasse la notion de lutte des classes   c’est l’expression de l’éternel retour d’une fatalité commune   d’un phénomène périodique antérieur à l’expérience du locuteur   dans lequel le destinataire est inclus   à qui il est fait le cadeau d’intégration à l’universel   cadeau de confiance offert à celui qui mérite de comprendre ça   l’humanité qui chaque jour doit se lever chasser cueillir pour manger   protéger le feu   le mercredi plie la semaine de travail en deux   la semaine est alors à moitié pleine de temps linéaire   mais mes jours coulent plus vite après le mercredi   cette phrase elliptique riche en désespoir et avare sur l’avenir dit de ses modulations   que ça ne va pas   pudique sur la raison profonde   elle donne à entendre que chacun est à l’atonie le lundi   est-ce à cause d’un w/e décevant?   est-ce par ce que cette semaine encore comporte un lundi?   ou par ce qu’elle comporte un lundi et donc du travail?   est-ce le lundi absolu ou le lundi symbolique qui lassent?   les israëliens disent-ils ça va comme un dimanche?   pour qui le dimanche est un lundi comme les autres   et est-ce le début ou la fin qui fâchent?   celui qui est malheureux à la maison dit-il que çvcul?   ou dit-il à ses collègues de travail ça va comme un vendredi?   tout cela çvcul   en disant ce qu’il dit   ne le dit pas   cette phrase contraint à l’imagination   elle est un peu ce qu’elle déplore le plus souvent   elle est le travail   les lundis matins de couloir elle est la connivence

A: comment va?
B: çvcul
A hoche la tête

elle n’engage pas la conversation elle la termine   elle dit et toi t’es-tu demandé comment t’allais?   réfléchis tu verras ce que je veux dire   et le vertige de la vie en conscience   le regret d’avoir soi pour imagination   il reste à boire du café   — que dit ou que pense celui qui aime son emploi salarié? —   voilà   pas sûr que l’histoire naturelle des perroquets   soit mieux que celle de la saint barthélémy   pas que la vie soit bonne ou mauvaise c’est la vie   s’il y a de l’ennui j’en goûte sa vertu de lenteur consciencieuse   chaque chose définit l’intensité de son contraire   j’aime davantage la pluie que le soleil la nuit que le jour et des contraires je préfère l’immoral et le mauvais   contrairement à toi et je t’aime   parce qu’au lieu de dire string tu dis gœnstre   et le bleu de tes yeux gris comme mon ciel à l’aube   tu me reposes de mon égoïsme et mets à mal ma solitude au monde du shampoing à la pulpe de cédrat dans tes cheveux   que tu ne fais pas tous couper à la même longueur   fleur d’ambre et de pixels tu mets des paillettes rousses pour te maquiller au soleil   tu ris que je t’appelle ma principessa   parce que tu ne veux pas me croire que ce sont les princesses italiennes    tout en adorant ça   tu me fais penser à des mots bizarres qui n’ont aucun des sens que je leur donne   tu commences mes journées en me racontant tes nuits   tes rêves comme une façon de ne pas perdre le temps   tu me racontes l’histoire des vies de ta famille

32

hui je reprends nos sms   je les mets en ordre daté mieux   et je les mélange pour voir s’ils ont des choses à se dire    écrire de soi comme on constitue le bestof d’une émission télévisée    à diffuser les jours de fête ou pendant les vacances estivales    en gras tes sms   en non gras les miens   en italique les miens que tu avais notés et moi perdus   les dates des miens sont tous de tes archives sauf deux

2001-11-11T18:46
Coucou, ceci est une proposition pour un W.e. En normandie dans 15 petits jours. Bonne nuit, Flore
2001-11-16T16:18
on fait comme on a dit alors
2001-11-17T00:43
Je t’embrasse christophe et te souhaite une nuit toute colorée..
2001-??
10
2001-11-17T02:59
bisous sucrés
2001-11-30T09:51
bonjour princesse
2001-??
bisous princesse
2002-01-11T21:23
Merci pour tous tes palots d’hier et ce matin.. J’ai bien aime à la vérité. Je t’embrasse
2002-01-22T13:38
Tu dois passer ta main dans mes cheveux
2002-01-23T22:31
Les fleurs sont si contradictoires! alors bisous mon boucle d’or
2002-02-02T18:29
Eh!? Quand est-ce pu’on va visiter une ville pu’on connait meme pas?
2002-02-06T19:34
Cinoche seule 1ere fois vie les boules raoul
2002-02-08T01:00
i miss your lips
2002-02-13T17:49
Moi, j’aime bien..
2002-02-21T23:29
J’ai roule et fume un pet’ devant maman, 1ère fois!
2002-02-26T14:33
Coucou je viens de faire un grand sourire à J.rochefort! Trop chou
2002-03-10T19:48
je t aime
2002-03-17T22:37
je suis dans ma caverne. tu es là. je t’m j’te f’rais dire.
2002-04-06T15:42
comment va ma princesse en chocolat
2002-04-08T20:27
Envie de prendre le train pour le Sud with you, your voice et ton regard que j’aime bien
2002-04-10T18:57
Ze suis malade et z’ai envie de voir mon infirmier-routard mais ze sais pas si c’est possible
2002-05-31T21:02
je t’aime mais ma compagnie est vraiment sans interet. je dois me purifier de toute cette merde, je ne veux pas te l’imposer. tu es ma princesse en colombe.
2002-06-18T23:59
j’aimerais quand meme mieux qu’on fasse pas comme on a dit. que ta nuit soitdouce. bisous tendres.
2002-06-20T09:28
tu me manques ton sourire me manque tes yeux me manquent ton rire me manque et ca commence a faire tres mal au ventre
2002-06-23T21:16
et le manque avait la douceur des soleils blafards / le froid pese sur l’estomac s’impose et le manque le manque / et mes pas se perdent à trainer sans toi
2002-06-23T21:17
je peux pas sans toi respirer au moins / je suis bete d’amour et d’évidence / tu as pris avec toi l’air j’ai le souffle coupé
2002-06-25T21:12
10h à odéon ca te va?
2002-06-27T18:33
tu fais un truc là?
2002-06-27T18:??
et après?
2002-06-27T18:55
donc si j’interprete bien ca voulait dire non ne vient pas
2002-06-27T18:56
Si viens
2002-06-29T21:45
je pense a toi ma flore leguminale et a tous les palots qu on va se rouler a la verite
2002-07-08T07:03
a ce soir alors?
2002-07-08T14:27
Bonjour monsieur et à ce soir
2002-07-08T16:15
6.45 chez toi? le louvres ca te branche? et apres du scout
2002-07-09T20:25
appelle moi quand tu sors je serai peut etre encore a levallois et je viendrai te chercher
2002-07-10T21:28
suis à levallois!
2002-07-18T18:46
J’ai déjà hate d’etre avec toi..et ben dis donc…
2002-08-21T11:21
Bonjour leur amour
2002-08-30T09:55
Tu es adorable et je veux que tu sois heureux d’accord? Ton bin-bin
2002-08-30T09:58
je le suis et je t aime
2002-09-01T08:15
good morning my love
2002-09-03T10:39
bonjour mon coeur
2002-09-03T13:22
J’adore quand tu me dis « mon coeur ».. Bonjour mon amour
2002-09-03T22:56
Je vais peut etre venir te voir dans tes reves cette nuit, tu connais? A tout à l’heure
2002-09-04T10:24
MonCoeur, vous etes invitee a diner ce soir rue reuilly.
2002-09-04T17:58
mais je viens te chercher mon coeur
2002-09-28T12:30
je suis chez moi besoin d’etre seul je t aime mon coeur
2002-??
tellement envie de sud… je pense a toi serré nu contre ton dos tout chaud. des mots doux.,
2002-10-10T12:30
Je t’aime
2002-10-10T12:31
mefie toi ou je t inflige la meme punition
2002-10-23T11:12
Et si on se faisait notre bon restau ce soir? Elephant bleu ou autre
2002-11-20T21:00
Je suis dans un café et reviens bientot pour t’embrasser
2002-12-01T21:16
Merci pour cette belle ceinture on peut dire j’étais sur une plage avec une ceinture je t’aime
2002-12-03T18:14
coucou mon coeur tu veux de la bonne visite ce soir ou bien?
2002-12-03T18:20
Vais au ciné voir Insomnia : Thriller, 19#25, je te retrouve chez toi after, palot
2002-12-09T16:40
Je t’aime mon amoureux
2002-12-16T14:14
merci pour ces photos qui noient ma mélancolie dans le jaune de ton sourire et le bleu de tes yeux / tes bras sont ma bouée de sauvetage et ton sourire le phare
2002-12-19T18:30
Peux tu me ramener le collier please bonne soirée bébé
2003-01-14T17:29
Je t’aime, 2 fois… Je répète..
2003-01-17T10:45
je t’aime. tout simplement.
2003-01-18T16:43
Qu’est ce que tu fais bébé ?
2003-01-27T12:51
Tu peux me tel si tu le désire
2003-01-28T14:03
Tu veux bien aller skier avec moi ou bien ?
2003-01-30T17:28
As tu une envie particulière pour ta soirée en ce jeudi, veille de we?
2003-01-31T13:25
Je t’aime et j’adore quand tu es là pour me rassurer. Tu es mon bon conseiller d’orientation.. bisettes de fleurette
2003-02-02T12:12
Excuse moi d’etre chiante, je ne me l’explique pas moi meme.
2003-02-02T16:59
je t’aime alors t excuse pas
2003-02-06T08:16
Tel à charles pour le surf si tu veux toujours bisou
2003-02-22T15:18
Merci pour ce déj’ avec toi bébé, tu vas me manquer et déjà..bisou à mon reporter préféré! Fleurinette.
2003-02-23T10:09
et moi qui n’ai pas pris mon imper…
2003-02-27T17:17
j’ai envie. on en parlera. Bisou.
2003-02-27T17:17
J’ai honte je suis si méchante que ca? Je sais pas pourquoi. Ai toujours envie de te voir et après je ne suis pas attentionmée. Et plus tu demande moins
2003-03-09T18:48
Suis dans les embouteillages à 100km de paris, rejoins moi à la maison si tu veux. Ne sais pas à quelle heure.. Bisous, flore
2003-03-17T13:46
J’adore les hommes qui savent prendre des initiatives et qui s’y tiennent! Encore..!! Une autre! Une autre!
2003-03-31T18:27
I love you babe, i’d like to hold you in my fucking arms
2003-04-08T19:48
J’ai la perceuse et plus de batterie. Vais au bar à vin avec juliette parler d’auvergne. Adios amore
2003-04-30T20:23
Je t’aime
2003-05-03T09:31
Amuse toi bien et fais attention à toi et aussi à ton reup. Bon voyage mon petit matelot préféré..
2003-05-07T15:20
Moi je t’ aimeeeee et j’ai envie d’etre dans tes bras
2003-05-08T22:22
dernier mouillage au large puis retour au port à minuit. et je pense toujours à toi. on dirait qu’on se ferait des bisous
2003-05-15T18:45
Tu te rends compte que je suis encore dans ce putain de bus, à peine à st laz. J’en peut plus. Rejoins moi vite
2003-05-22T11:27
Salut bébé, peut tu sortir sur internet le trajet pour aller au mont st m. + hotel Jersey lillie, jouvente, 35730 pleurtuite, à coté de st Malo. Merci sw
2003-06-03T20:26
Je t’aime.. Et plus encore quand tu es un beau sportif! Cours bien
2003-06-08T10:33
Je viens juste de me réveiller. Je ne peux pas répondre au tel, j’ai pas de voix
2003-06-08T11:43
Qu’est ce que tu fais? Tu veux pas aller à Aligre?
2003-06-17T18:45
Est ce que tu veux venir à la maison diner pour ne faire pardonner d’etre pas facile en ce moment et puis pour se parler?
2003-06-25T16:47
Aladin : Le magazine sur les brocantes, vide-greniers .. l’orthographe. Essaie de regarder pour ce we. A ce soir Bouclette
2003-07-17T00:37
Je suis rentrée cet après midi, on se voit demain si tu peux. Dis moi. A demain
2003-07-19T20:35
bon voyage et pense à toi
2003-07-19T22:32
Toujours pas partie! C est le bateau de la croisière s amuse: Piscine, piano bar, disco.. Ai croisé un prof de mon boulot! Coucou à céline Douce nuit boucle d’or
2003-08-20T13:14
Je suis très amoureuse. Ih! Ih! Ih!
2003-08-22T10:44
Je reste finalement
 

notre histoire d’amour à ce jour   tient en 93 short messages servis   j’aime assez ce nombre en trois fois toi plus toi    pas qu’ils aient une réelle incidence ni insistance   sur moi   mais j’aime les nombres coïncidents   pas les nombres remarquables ou démontrés ou produits de suites ou parfaits ou intégrés ou dérivés carrés ou cubes imaginaires ou réels   ce ne sont pas les nombres de la langue mathématique   cet univers effrayant et beau comme une langue étrangère   d’où les vrais mathématiciens sont un peu d’ailleurs   ce ne sont pas non plus les nombres de la numérologie   ce sont ceux de l’étonnement d’une errance et du tiens! ça me fait penser à –   ce matin   ce long matin que je me suis accordé aux dépens de mon employeur   qui ne m’a vu me faufiler qu’à midi moins 10   je pensais alors que parfois on est tellement en retard qu’on est en avance   ce matin j’ai noté quelque chose sur monique   la thérapeute qui vous traite   tes amis ta famille et toi   tous   individuellement   sa légende devant être un des facteurs de son efficacité   j’ai noté sous son nom souligné dans mon carnet moleskine   « monique   sa force de (psycho)thérapeute c’est de trouver l’élément bloquant. l’événement notable autour duquel tout est modifié, complexé, (dés)agrégé. sa force, plutôt, c’est de tout* expliquer par cette raison identifiée par son patient comme valable et valide. sa force c’est la constance et de ne jamais oublier cet élément majeur. c’est de bloquer aussi, mais consciemment et décidément. et de tout voir tourner autour de ça. de ne pas passer à la suite avant de régler chaque problème grâce à cet/un éclairage. et, finalement, la question est de pas douter de la source, bonne semble t il, du problème. forte confiance en soi. puisque le patient travaille sur lui-même et ses problèmes en ayant une raison valable et validée à leur survenue. la thérapie de monique sur flore c’est articuler ses “problèmes” autour du pivot de la mort de son père. c’est tellement structuré que même j’utilise une ponctuation »   je passerai sur le fait que je commets aussi des majuscules   il n’est pas toujours facile de se déprogrammer au papier stylo   armes avec lesquelles on a été entraîné   et terrain sur lequel on évite de trop remettre les pieds   la majuscule est pour moi au mieux un hommage déplacé   au pire une convention qui a vécu   je peux   cependant   reconnaître que   depuis que j’ai acheté le stylo avec lequel j’écris dessus   un pilot hi tecpoint V5 extra fine   l’encre noire ne traverse pas le papier de la page du carnet moleskine   je peux écrire au recto ainsi qu’au verso   c’est avec un stylo semblable que j’ai commencé d’écrire   dans une couleur mauve   le carnet moleskine doit être doté d’un charme puisque j’y écris de manière structurée développée déjà et presque écrite déjà dès l’idée notée   il doit y avoir de la magie là dedans   je notais auparavant mes notes mes phrases et mes idées comme des listes de course

33

j’ai été très inventif dans mes recherches pour éloigner le moment d’écrire   je n’ai jamais pu écrire mon mémoire de maîtrise   je l’ai énuméré   je travaillais sur les réécritures du graal par roubaud dans graal fiction   sous la direction déçue de flore-   tiens   -nce delay   je n’ai pu écrire aucune glose sur le sujet   je n’ai pas pu écrire de jacques roubaud ni de sa prose de (ré)écriture dont j’étais complètement empris à l’époque   je n’ai pu que donner des indices de ce que j’aurais voulu écrire   j’avais numérisé tous ses textes du graal et je ne suis pas parvenu à réduire la magnitude de roubaud sur moi à une analyse   je ne trouvais pas la loupe (-) des logiciels   j’étais coincé au niveau pixel et ne voyais que de gros carrés d’hypnose en couleur    l’ensemble du corpus:  la bête glatissant   le chevalier silence   éros mélancolique   graal fiction   graal théâtre 1   graal théâtre 2   le roi arthur au temps des chevaliers et des enchanteurs   répertoire n°4   répertoire n°5   répertoire n°6   m’avait désintégré   je viens de les retrouver sur ce disque dur alors que je croyais ces textes perdus   plus de 1000 pages scannées et indexées   ces index   le résultat d’une grande entreprise de contournement   stupéfièrent florence delay   que j’ose commettre ceci   le lui soumettre et surtout à ses collègues    le contournement s’élaborait en deux phases   je m’étais mis dans la tête d’échouer au concours de recrutement de sciences po   ce que je réussis médiocrement   la préparation entravait la rédaction du mémoire   il me semblait ensuite essentiel d’ordonner et de classer ces réécritures complexes et opulentes du graal   j’avais besoin d’indication avant de faire quoi que ce soit   j’ai donc soumis dans un premier temps 100 pages structurées en 4 index distincts   1 index des noms 11 dieux et personnages celtes 12 sainte famille chrétienne 13 personnages appartenant à la famille du graal   2 index des lieux   3 index des références 31 références des auteurs 32 références des titres   4 index divers 41 faune 42 objets 43 science   c’est vrai qu’il manque un index flore   je n’avais pour être franc pas lésiné sur la tâche   j’aurais eu plus vite fait d’écrire ce mémoire que de le lister   mais ce n’était pas en mon pouvoir   on ne m’a pas reproché un manque de travail   on reconnut même l’utilité et l’à propos de l’entreprise   étant donné que roubaud reprenait cette branche de son œuvre   mais cela ne serait pas diplômant   je dus reprendre ce machin truc dont on questionnait la forme   ménager de la place à une présentation plus conséquente que celle des abréviations utilisées   on me demandait d’écrire   pour dans un mois ou deux   si je voulais recevoir ma décoration   je trouvais qu’une maîtrise ferait joli dans un vase je fis donc un effort   la deuxième soutenance s’est faite en petit comité   florence delay seule   mention assez bien comme clou d’une année de médiocrité   une semaine plus tard j’étais aux états unis   à ithaca   où je pris six mois de vacances pour retrouver mes esprits   il faut dire qu’au cours de mes études   la veille de rendre une dissertation de littérature comparée ou un commentaire composé sur une fable de la fontaine   je réalisais subitement à quel point je vivais dans un bouge   et combien c’était insupportable   le rythme universitaire a maintenu une hygiène régulière : partiels en janvier examens en mai   un devoir par matière en novembre et un en mars   et six mois de vacances d’été pour se remettre du ménage intensif   j’allais jusqu’à nettoyer l’intérieur des prises de courant au coton tige et le dessus des plinthes à l’éponge humide   éreintant   vu le travail de contournement arrivé en maîtrise j’ai décidé de m’arrêter là   à ce rythme j’allais chercher à être président de la république au lieu d’écrire ma thèse   et vu que je ne vote plus j’allais avoir du mal à être crédible

 

ne pas voter devient de plus en plus difficile   j’ai un collègue de travail qui défend la nécessité de rendre le vote obligatoire   je pense que la démocratie n’est pas seulement une question de système   la façon dont le groupe se constitue ne m’est pas importante   on vote souvent par superstition ou pour ne pas trop y toucher   comme on allait à l’église et comme on n’y va plus   nous sommes en régime représentatif   le vote ne nous demande pas notre avis sur le quoi mais sur le qui    je pense que ma citoyenneté ne vient pas de mon vote   de mon choix de tel ou tel prince   je suis gêné par ce quiproquo sur la définition perçue du système   je ne me représente pas les attentes du groupe à mon égard    l’idée démocratique est trop économique à mon goût    moins d’impôt ou plus de subvention   la façon de dépenser le Trésor public m’indiffère   comme m’indiffère celle qu’a le clochard de dépenser ma maigre contribution à son quotidien   qu’il se paie son pif s’il veut être bourré   on peut photographier la conception démocratique d’un citoyen à sa façon de donner à un clochard   je suis enragé lorsqu’on lui donne d’une main et prescrit la dépense de l’autre   je vous donne 5€ mais vous achetez un sandwich   la manie de l’intégration   file lui 5€ et casse toi   ou passe ton chemin   si t’as jamais dîné d’une boutanche de pif et passé la nuit sur un trottoir fais pas comme si tu savais de quoi il a besoin   pour le vote c’est pareil   on vote pour des représentants mais on passe son temps dans les rues comme pour une démocratie directe   en ruminant que les gouvernements n’écoutent pas la rue   personne ne voudrait d’une démocratie directe   qui veut se prononcer sur chaque décision à prendre par un état   qui veut lire des notes de synthèse écouter des campagnes politiques et faire son petit vote électronique le soir avant de se coucher   et sur chaque décision car qui décide ce sur quoi se prononcer   la démocratie directe ce serait ça   voter toujours et pour tout   si on ne veut pas le faire informés il faut laisser des représentants s’y consacrer entièrement à notre place   voter c’est se libérer du fardeau des décisions quotidiennes justifiées    c’est l’élection d’un gus à un siège jusqu’au prochain suffrage   on vote pour une représentativité d’opinion   avec l’espoir d’une confiance méritée   le métier du représentant est de se faire élire   et de gérer la perception de son électorat   le programme politique du candidat est un travail de fiction dont on ne peut vérifier l’exactitude par manque de référent ou défaut d’information   comme d’un roman on ne peut exiger l’exacte réalité passée ou future   dans la représentation politique seul le spectacle s’accomplit   ce n’est pas la réalité   ce qui garantit l’alternance   le défaut d’imagination des candidats à leur réélection   leur péché d’un programme réaliste   leur déviation du débat sur un hors sujet   ou leur journalisme sur les difficultés et la complexité du travail   les élections n’ont pas d’enjeu   seul le résultat compte   comme celui d’une course hippique   avec 5€ de mise à perdre   qui va jouer sa maison son chien et sa voiture au tiercé   ça c’est l’enjeu   je me permets aussi de dire que je ne vote pas par conviction parce je n’ai pas voté au second tour des dernières élections présidentielles   contrairement aux branleurs qui n’avaient pas voté au premier tour par légèreté et sont allés manifester dans les rues contre l’extrême droite   mais n’auraient pas fait 1 mois de taule pour défendre la liberté de leurs idées   c’est si facile de marcher derrière une idée démocratique molle par l’opportunité de l’actualité   en quel nom quiconque me demande t il de voter pour sa mauvaise conscience   que chacun la vomisse dans ses chiottes au lieu d’embarrasser la voie publique   il ne s’agit pas de voter pour ne pas y toucher   rarement je sens quelqu’un prêt à défendre sa liberté   qui est ça que j’appelle démocratie   par d’autres moyens que le vote le cas échéant   je n’ai pas la « superstition du vote »   je sens la détermination possible de défendre ma liberté en cas de nécessité impérieuse   je n’ai pas peur de ne pas voter

 

ce matin je me réveille   à tes côtés nus   tu dors et moi plus   et je commence de réaliser ce qui se passe   j’écris

34

ce matin je me réveille tôt pour un week end   comme mon père qui ne le marque pas par l’heure à laquelle il se lève   nous avons dormi chacun chez soi   le temps pleuvait et nous n’avons pas rappelé   l’autre   ni l’un ni l’autre   pour s’indiquer lequel serait mouillé

 

je me suis fixé des contraintes au cours de cette lettre livre
(1) écrire au jour le jour tous les jours   les vacances en corse la seule concession
(2) toujours avancer d’une page au minimum
(3) ne pas revenir aux jours précédents   ou plutôt   l’ajustement des jours précédents ne peut soustraire à l’écriture
(4) ne pas tricher sur la date   les suppléments sont ajournés à la date de l’ajout ou ultérieurement   le livre n’est pas monté sur une trame mais le récit spontané et divers d’un quotidien
(5) le style n’est pas contraint ni la mise en page   mais l’écriture

 

je continue cette lettre   notre rituel   le matin le temps d’écrire   le soir l’appel pour savoir notre programme s’il est fait   tu poses la question alors t’as écrit   ton attente établit mon activité d’écriture   ma réponse positive te réjouit et ta lecture modifie ma vie   depuis longtemps je suis écrivain   sans avoir le besoin d’écrire pour le rester   je considérais l’écriture ma raison de survivre   tu la modifies en devoir   une perception moins déiste qui me rend mon indépendance   m’astreint davantage   désamorce la question de dieu   le devoir n’appelle aucune discussion   c’est un devoir d’action qui ne fonde pas les termes d’une survie   je vis et j’écris   l’écriture n’est plus la circonstance mais un procès   cette redéfinition du je   me permet d’envisager la présence de l’écriture et mon assiduité autrement   il ne s’agit plus de dévisager en vain la rédaction d’un mémoire de maîtrise   j’ai découvert le terme précis qui dit cet évitement en anglais   les étudiants anglo-saxons ont davantage conscience de cette attitude face aux échéances   la procrastination est une stratégie (in)consciente d’ajournement de temporisation de contournement   substantif latin évidemment   qui a foi en l’avenir   qui croit aux lendemains courageux   je suis persuadé que s’il était plus répandu dans notre langue l’efficacité francaise ne serait plus un sujet de discussion comparative   la présence d’un seul mot peut ouvrir la porte de mondes nouveaux   dans un article récent relatant son expérience un conservateur de musée contemporain subordonnait chez l’enfant la compréhension de picasso à sa connaissance du mot cubisme   par le même processus   le mot donne l’emprise sur la chose procrastinée   si la révélation de la stratégie de contournement n’assure pas sa disparition elle réduit l’angoisse et le sentiment de culpabilité induits   je me demande si l’empire que l’expression   faire quelque chose   possède sur ta sœur élodie et toi   ne révèle pas une procrastination   contre l’ennui ou la mort qui sont un avant goût de l’inaction que denis ton père a déjà rencontrée   faire quelque chose bloque l’introspection   protège des profondeurs de soi   retient l’intensité vraie de la pensée du vide   qui vous placerait face à l’anéantissement insupportable de l’être   dont seul reste le nom   denis   et le vide blanc qu’il a creusé de sa vie

35

mais les dimanches sont différents avec toi   voilà deux dimanches qu’à 16h30 nous allons vérifier la queue devant le musée maillol   si longue qu’elle interdit d’y prendre place   occupés à sexuer notre relation   ou à écrire manger lire siester regarder la tvision    nous nous sommes bien levés trop tard   nous roulons vers la librairie la hune en scooter acheter des livres   j’achète des livres comme tu achètes des pulls   la nef des fous de brant la semaine dernière   sur ma liste depuis longtemps   et de nietzsche ainsi parlait zarathoustra dont il est difficile de trouver une édition qui me satisfasse   depuis que je travaille et que mon mode de transport ne nécessite plus la réduction du format   je rechigne à acheter des livres de poche   plus qu’une très mince bibliophilie   c’est le goût d’une belle édition   l’épaisseur du papier   la qualité d’impression   la robustesse de la reliure sobre   la rigueur de l’édition scientifique   pas celui des enluminures qui se mettent sur le chemin du livre   et me laissent indifférent   il m’arrive de faire relier des livres   dont je déplorerais qu’ils fussent abîmés   et sais qu’ils vont me suivre jusqu’à la mort   comme quelque chose noir   qui justifie bien que j’aie lu tous ces livres de roubaud

 

si en passant devant le musée j’ai pensé continuer vers la hune   c’était pour y trouver la mouette de tchekhof   adapté par miller claude dans la petite lili   qu’avec ta sœur élode nous sommes allés voir hier au cinéma pathé clichy   pourquoi cette deuxième partie   pourquoi défraîchir le propos et rétrécir la lecture des personnages   il faut que je découvre les libertés qu’a pris le film sur la pièce que je n’ai pas lue    j’ai alors choisi l’édition d’elsa triolet en pléiade   folio je peux plus   ces petites tranches blanches déclenchent l’angoisse de rendre une dissert   et j’ai passé l’âge de faire le ménage à 2h du matin   buvant et fumant des excitants conditionnés en paquets souples   tant qu’on y était   faisant péter le cashmere du bouquin   j’ai craqué pour un accessoire comme On dit dans la mode   henri miller grandeur nature par brassaï   habille immédiatement son homme

 

le verdier d’europe est un oiseau granivore à gros bec, au plumage vert jaune olive, et à la queue fourchue   de la famille des passériformes fringillidés   i.e. les passereaux pinsons   et cela te concerne par la racine   son nom savant est   le chloris chloris   ou   le carduelis chloris   il fréquente surtout les parcs, les jardins, les lisières des forêts buisson   les lieux à la végétation dispersée   ,   et se nourrit de graines dans les mangeoires   on le reconnaît à ses tâches jaunes sur les ailes, le croupion, et la base de la queue   sa taille 14,5 cm   carduelis chloris   probablement du nom d’une des résidences du bon roi Arthur

 

après la hune il était trop facile de traverser la rue   tu as pris un chocolat spécial flore   et moi un cocktail flore   de coulis de fruits rouges grand marnier cognac champagne   plutôt dégueulasse   le champagne c’est à cours de kro   je préfère la mousse aux bulles   pendant que nous déballions nos bouquins des plastiques tu as disparu le cendard aux armes du café pour me l’offrir   tu as sorti du théâtre de pirandello   l’amie de leurs femmes   et un livre d’entretiens avec françoise dolto   parler juste aux enfants   après nous avons bu nos trucs   t’as renversé ton verre d’eau   nous avons payé   nous sommes partis   et revenus chez moi

 

il n’y a pas deux semaines   la grande chaleur de l’été finissait de faire cinq fois plus de vieux sur-morts   14 802   que le 911wtc   2 981

 

peint par botticelli en 1481 le printemps représente   à droite   une métamorphose d’ovide   chloris enlevée par zéphyr se transformutationne en flore pour devenir le symbole de la fertilité   chaque dimanche à tes côtés   le renouveau du printemps   au temps qu’arbres florissent

36

lettre électronique à wilhem coindre   qui avait pour titre   putain! sept ans   en référence à une expression mise à la mode par une émission satirique télévisée

 

putain! sept ans   …   au moins   depuis qu’on s’est vus ou même écrit   au moins   dis moi ce que tu fais où tu le fais avec qui   ne prends la liberté d’omettre que les détails intimes   je reconnais tu peux me les cacher   pour ma part je travaille dans une entreprise de publicité sur internet   certains jours c’est moins ennuyeux que d’autres   d’autres c’est plus qu’ennuyeux   la moyenne est supportable   récemment j’ai recommencé à écrire très assidûment   tous les jours plusieurs heures même et je prépare une sorte d’autofiction sous la forme d’une lettre (à mon) amoureuse qui a dégénéré   on n’est jamais à l’abri d’une rechute   continues tu d’apprendre de nouvelles langues   as tu conservé ton amour de varsovie   quelles sont tes activités   je ne crois pas changer beaucoup si ce n’est mon ventre que   je ne tente de faire rétrécir qu’épisodiquement et sans assiduité avec de la course à pied   je crois que je suis un peu impatient d’avoir des nouvelles de toi   j’habite dans le 17e arrondissement de paris et mon téléphone est le (je lui donne mon numéro de téléphone portable)   grosses bises

 

il est minuit 18 je suis fatigué   de toute façon c’est déjà demain il est donc   trop tard   pour rattraper ce jour de non écriture je ne suis pas fier de moi   demain je devrai ne pas me trouver d’excuse   aujourd’hui j’ai passé beaucoup de temps à évaluer l’intérêt de reprendre à un collègue de travail son ordinateur de paume   qui tient dans la main   ça ferait un outil d’écriture de voyage adjoint au moleskine   mes textes me suivre   sans supporter le volume et le poids de l’ordinateur de dos

37

reprise de notes moleskine   sur les dernières élections présidentielles – 2002 –   dans un scrutin sans enjeu   puisque les médias prédisaient un second tour d’opposition politique modérée   excluant comme d’habitude les extrêmes   les électeurs ont enfin voté pour   non pas contre   suivant leur élan primaire    la raison collective joua moins que le cœur singulier   les instituts de clairvoyance disant la seconde aventure de jacques chirac et de lionel jospin   libérèrent la voix de chacun dans le secret de l’urne   on en a oublia les contraintes du suffrage majoritaire uninominal à deux tours   on oublia les contraintes d’une politique démocratique

 
présidentielles 2002 (coût 220 millions d’euros)
 
premier tour, 21 avril 2002
inscrits   41 194 689    
votants   29 495 733    
suffrages exprimés   28 498 471    
abstention, blanc, nul   30,82% exprimés inscrits
M. Jacques Chirac rpr 5 665 855 19,88% 13,75%
M. Jean-Marie Le Pen fn 4 804 713 16,86% 11,66%
M. Lionel Jospin ps 4 610 113 16,18% 11,19%
M. François Bayrou udf 1 949 170 6,84% 4,73%
Mme Arlette Laguiller lo 1 630 045 5,72% 3,96%
M. Jean-Pierre Chevènement mdc 1 518 528 5,33% 3,69%
M. Noël Mamère verts 1 495 724 5,25% 3,63%
M. Olivier Besancenot lcr 1 210 562 4,25% 2,94%
M. Jean Saint-Josse cpnt 1 204 689 4,23% 2,92%
M. Alain Madelin dl 1 113 484 3,91% 2,70%
M. Robert Hue pc 960 480 3,37% 2,33%
M. Bruno Mégret * mnr 667 026 2,34% 1,62%
Mme Christiane Taubira prg 660 447 2,32% 1,60%
Mme Corinne Lepage cap 21 535 837 1,88% 1,30%
Mme Christine Boutin frs 339 112 1,19% 0,82%
M. Daniel Gluckstein pdt 132 686 0,47% 0,32%
* comptes rejetés
(source journal officiel du 25 avril 2002, p. 7369)
 
second tour, 5 mai 2002
inscrits   41 191 169    
votants   32 832 295    
suffrages exprimés   31 062 988    
abstention, blanc, nul   24,59% exprimés inscrits
M. Jacques Chirac rpr 25 537 956 82,21% 62,00%
M. Jean-Marie Le Pen fn 5 525 032 17,79% 13,41%
(source journal officiel du 10 mai 2002, p. 9084)
 
 
présidentielles 1995 (coût 133,5 millions d’euros)
 
premier tour, 23 avril 1995
inscrits   39 992 912    
votants   31 345 794    
suffrages exprimés   30 462 633    
abstention, blanc, nul   23,83% exprimés inscrits
M. Lionel Jospin ps 7 097 786 23,30% 17,75%
M. Jacques Chirac rpr 6 348 375 20,84% 15,87%
M. Edouard Balladur udf 5 658 796 18,58% 14,15%
M. Jean-Marie Le Pen fn 4 570 838 15,00% 11,43%
M. Robert Hue pc 2 632 460 8,64% 6,58%
Mme Arlette Laguiller lo 1 615 552 5,30% 4,04%
M. Philippe de Villiers mpf 1 443 186 4,74% 3,61%
Mme Dominique Voynet verts 1 010 681 3,32% 2,53%
M. Jacques Cheminade s&p 84 959 0,28% 0,21%
(source journal officiel du 27 avril 1995, p. 6503)
 
second tour, 7 mai 1995
inscrits   39 976 644    
votants   31 845 819    
suffrages exprimés   29 943 671    
abstention, blanc, nul   25,10% exprimés inscrits
M. Jacques Chirac rpr 15 763 027 52,64% 39,43%
M. Lionel Jospin ps 14 180 644 47,36% 35,47%
(source journal officiel du 14 mai 1995, p. 8149)
 
 

en valeur relative aux inscrits   l’extrême droite ne recueille pas plus de voix en 2002 que lors de l’élection de 1995    — une différence de 0,13% pour être exact —   mais   le plus grand nombre de candidats    lui ouvre le second tour   on reprocha aux candidats d’avoir été candidats   de n’avoir pas joué le jeu fourbe et trompé des alliances politiques   d’avoir été peu systémiques et calculateurs   le jour où chacun fut franc & honnête   — les candidats individuels, sans programme, débattant sécurité — les électeurs divisés —    il fut reproché aux électeurs d’être irresponsables   et de porter l’extrême droite au second tour   de la faire porter   mais ce n’est qu’une contingence   c’est la promptitude de chacun à battre sa croupe   que je trouve importante   et qu’on ne vît pas que là s’exprimait la démocratie   en ces résultats éclatés   qu’elle s’exprime davantage dans le non que le oui   que ce non est une poudre d’humanité que le oui ne peut révéler   le taux d’abstention seul n’explique pas non plus les résultats   et puisque le vote blanc ne compte pas mieux qu’abstenu les votes s’éparpillent   de contestation

 

j’ai noté les phases du deuil  (1) déni  (2) colère (3) tristesse (4) consolation (5) acceptation

 

et « les états unis sont redevenus l’europe . 911wtc marque leur maturité et le début de leur vieillissement . l’amérique est maintenant un vieux continent , sans totem et avec tabou. »

 

on se lave trop   comme s’il y avait une souillure à nettoyer   je veux sentir la crasse s’installer un peu   la nuit ne pas me lâcher   et ton corps contre le mien   ta nudité chaude sous mes aisselles   les journées sans douche sont plus chaleureuses et moins rapides   la quiétude n’a pas été vidée par le siphon   la force est plus tranquille moins souciée de l’angoisse de la production   les mots restent présents   n’ont pas été ébouillantés ou essuyés ou rincés avec le savon qui les eût nettoyés   et puis j’ai l’impression de fuir de m’échapper de quelque chose de honteux et de commettre une mince ignominie   cela ne se fait pas d’aller travailler sans la douche   et cela   seul   le justifie pourtant   ce matin pas comme hier je me suis lavé   sous la douche   mais n’ai changé ni chaussettes ni caleçon

38

notre discussion téléphonique d’hier soir portait sur la vie qui se soumettrait à la lettre s’écrivant   je pose des actes pour alimenter le mouvement du texte — le projet n’est pas de dire le repos —   tu ne peux être dite dans le silence le vide l’immobile   la vie est dans l’énergie atomique des électrons qui ribambellent autour du noyau   ce texte est l’étude de ton mouvement   un kinétoscope formé de fragments quotidiens représentant l’énergie de nos vies   devenu une des forces influentes de notre quantité de mouvement   tu me disais être allée chez le coiffeur te faire couper les tifs   tu n’es pas femme à permanente ou couleur   tu vas donc proprement chez le coupe tifs te faire couper les tifs   tu craignais que je n’aime pas   et que tu ne viennes pas me retrouver directement nous jeta dans la fiction :  tu allais retrouver ton amant michel   — c’est son nom de code depuis toujours   nous l’avons beaucoup laissé mariner dans les placards imaginaires et derrière des portes ouvertes –   l’une des fins possibles de ce texte était que tu me quittes   de manières diverses écrites   pour aller te faire écrire chez lui   ou que je te jette parce que je n’aimais pas ta nouvelle perruque   que j’utilise ce prétexte pour écrire un désamour qui risque de manquer ici si nous continuons sans rien faire   je t’ai promis de ne pas te tèje avant d’avoir terminé ce livre   mais le livre peut encore prendre le pouvoir sur nous   mettre en fiction notre quotidien et la fin de cette lettre d(e dés)amour   comme une autre fin possible   une fin réelle ou projetée   le thème de la mort de l’amour est un thème que je connais de côté   par fréquentation antérieure à nous   je peux la décrire comme une mort d’amour   comme celle de la demoiselle d’escalot   par endroits appelée ophélie   elle flotte chez shakespeare et dans la mort le roi artu   en revanche l’amant de nicolas denisot ressuscite de la mort d’amour dans un livre de 1558   la résurrection est elle un privilège masculin   et galehaut dans tout ça?   mais pour toi   floridée   l’arrosoir de la vie t’a maintenue jusqu’à présent   ton plus gros chagrin d’amour est la mort de ton père   que tu as niée et exprimée entre des bras polonais

39

ai écrit des notes pas développées   encore

40

ton amie juliette   avec qui nous sommes partis en corse   nous a envoyé avant hier un courriel mystérieux   j’en ai vu l’impact sur caroline   qui a dit qu’elle répondrait à ses amis quand ils lui écriraient clairement   elle est allée pioncer immédiatement après   les réponses à cette énigme :   «   Le chiffre UN…   /   Le chiffre DEUX…   /   À compléter.   »   modifiée le lendemain (précisée dit-elle)    sont à renvoyer quand bon nous semble à son adresse personnelle   elle indique que ces mots couverts ne sont pas d’aspiration professionnelle  c’est donc perso et

 

peut être est ce par là que se crée le mystère   pourquoi une jeune fille charmante et propre sur elle voudrait elle lire des élucubrations autour du un, autour du deux…   puis préciser ensuite   un jour et une heure plus tard   que ce qui lui tient personnellement à coeur c’est en fait (un, deux… trois?)   que le trois est suspendu mis en relief détaché puis finalement révélé   un jour et une heure plus tard à l’ensemble de ses amis   juliette a t elle découvert dieu   et l’a t elle fait entre mercredi et jeudi derniers   a t elle voulu nous l’annoncer de cette manière   pour nous préparer à réfléchir au monde par les chiffres un et deux

 

peut être que les réponses déjà reçues le jeu. 04/09/2003 à 14:45 l’ont encouragée à se révéler

 

ou bien a t elle d’abord voulu que nous lui parlions de ses parents   puis   réalisant qu’ils avaient une fille   elle inclua ce lien à la réflexion   le 1 + 1 n’avait pas fait que deux   la relation sexuée de l’entité couplée   le 1+1 déjà sans espace   matérialisa l’opération d’addition   en un sujet énigmatique   de ces déductions logiques peut être en est elle venue à se dire que 1+1=3   seule origine tangible de l’individu    (ne considérons pas les êtres schizophrènes   à propos desquels   en 1 plusieurs)   1+1=3 c’est mes parents et moi   de là 1+1 → ∞ car après 3 c’est l’infini de l’humanité  (même si j’aime beaucoup ma sœur   je ne suis pas le produit de sa matrice   elle m’est étrangère)   

 

après avoir tenté de comprendre ce qui peut avoir suscité le second email de juliette voire son premier   je vais lui répondre ce que sont pour moi   tout simplement   un   deux   trois   et leur relation intime ou mêlée

41

le un   nombre premier et premier nombre entier naturel   exprime l’unité   noté 1 en chiffre arabe   I en chiffre romain   il appelle immédiatement à mon esprit   le dieu un et indivisible d’israël   ni deux ni plusieurs   un vrai facteur de changement   les dieux faits 1   l’existence sans antithèse logique   sans contraire   dieu unique™ — c’est sa marque de commerce —   n’a personne à sa mesure ni à son niveau   comme l’atout 21 du jeu de tarot   les 4 as à lui tout seul   poser le 21 c’est convoquer dieu face au monde   le poser c’est montrer les faveurs du hasard   et la chance c’est god himself

l’humanité créa le diable   qui n’est qu’un ange déchu   au combat contre l’œuvre de dieu   mais le diable ne peut atteindre dieu lui même   nul ne lutte contre le 21   on le contourne on l’évite on essaie de prédire quand et où il va tomber   pour ne pas s’y trouver à ce moment là  

couple: fait d’espérance de retrouver l’unité scindée de l’être double   aspiration androgyne d’être hermaphrodite à deux   « sommes nous autogames comme l’escargot? » demanda t elle   « l’union de nos sexes va t elle nous réunir à jamais? »   ou est ce juste le plaisir de jouir de nos corps sans qu’ils restent collés ni produisent l’être unique fruit de nous mêmes   1+1=1   l’espèce humaine maintient sa présence au cours du temps en espérant produire dieu à deux   et en échouant   l’humanité perdure parce qu’elle est bouffée par cette névrose

en amour se pose la question de l’unicité de sa direction   je ne parle pas de son sens mais de la question de la mon(o)   gamie / andrie   disons la monanthropie    n’est-ce pas seulement une règle visant le contrôle de l’entropie sociale   imagine le bordel si brusquement nous nous libérions de ce virus et des polarités de nos amours    l’ordre social serait à coups sûrs réchauffé

l’amour est plutôt ce qui prime   la découverte de l’autre   mono pôle de nos pensées   point unique central    dieu unique™ indivisible d’amour   s’il a plusieurs destinataires il est douteux   certainement hérétique   et la société veut brûler la sorcière   parce qu’il outrage les mœurs leurs règles et le culte que la société lui voue

je trouve la monanthropie différente de l’unianthropie   j’ai peu d’affinité pour la première que je perçois comme un choix a contrario   contraint et nécessaire   parce qu’il faut bien choisir   sortir quelqu’un du lot puisque telle est la règle   autant je comprends et suis touché par l’évidence de la seconde   qui nie l’existence d’autres possibilités   l’unianthropie d’une relation amoureuse c’est la reconnaissance de l’unipersonne qui congédie toutes les autres   sans aucun doute   c’est aussi être deux à deux   et non plus seul à deux   c’est le congé de l’ennui   la perception vraisemblable qu’on peut parfois gifler la prégnance du néant   qu’il existe peut être quelque chose plutôt que rien   qu’il existe au moins une persona outre ma pensée   persona dont on s’approche au plus près   auprès de laquelle la politique tend vers zéro

l’étonnement qu’il existe néanmoins un autre moi que moi   contre toute attente   est cette déroute que l’on nomme l’amour   qui déconstruit mes sens et met mes pensées en ébullition   qui ne s’oppose pas à ma volonté ne la contrarie pas mais s’y intègre et la personnifie   l’amour met en forme oblongue ma pensée et ma volonté   décide ouvertement mon désir et motive mes actions

mes amis sont peu illustrés par le deux   ils sont dans l’infini   limité mais supérieur à trois et donc   dans l’indénombrable   au delà du 3 les nombres n’ont plus aucun sens   en dehors des mathématiques et de l’histoire

avec le 1 le divin presque uniquement
pour le 2 c’est l’humain profondément
puis le 3 réunit les deux c’est en lui que dieu et les hommes se tutoient se mélangent et s’ordonnent

dans le deux il y a encore romus et romulus ou abel et caïn   tristan et iseult ou adam et ève quoiqu’il faudrait là y revenir dans le 3   …   le deux c’est aussi la première trace écrite du français   deux frères qui prononcent un serment    louis et charles à strasbourg en 842   louis en langue romane et charles en langue tudesque   que ces deux là s’entendent et hop la première manifestation d’une langue encore parlée   1161 ans plus tard je m’y conçois toujours   quelques évolutions syntaxiques sémantiques et phonétiques plus tard

3 c’est la stabilité inébranlable de la chaise   l’assise parfaite   c’est la dernière marche du podium   la plus méritante   plus intéressante que la première qui ne saurait aller ailleurs   ou la seconde qui a besoin d’un lièvre mais peut encore descendre   l’ordinal deuxième classe un résultat ordinaire que l’on ne photographie pas   alors que le résultat suivant est encouragé   reconnu dans sa performance in extremis et prometteuse   la seconde place n’a pas mérité la première   il lui manque quelque chose   la première m’ennuie et ne raconte pas d’histoire elle dit tout trop rapidement   la première place ne laisse pas assez de place   non je te le dis il faut être troisième ou rien

le trois est magnifique il suggère quelque chose à révéler plus tard   comme l’amant dans un vaudeville   il est léger un peu histrion   il va raconter l’histoire du mari la femme l’amant   ève adam et lilith   tristan marc iseult   le 3 c’est le personnage qui passe par dessus le couple   la troisième dimension qui impose à la géométrie du couple de s’inscrire dans l’espace   debout   pour que le troisième s’allonge avec l’un d’entre eux   c’est la dimension de la fiction   ce qui arrive réel ou pas   à la loupe de la narration   le sexe de l’homme est la corde lieuse   qui unit l’homme à la femme la femme à son amant   crée la descendance et explique l’ascendance   trois c’est les 3 générations du moi   parents moi enfant(s)   qui me fondent et que je fonde   ne parlons pas de jésus marie joseph   ou du père du fils et de l’esprit saint   les dimensions me manquent

42

mes journées rythmées de week end se poursuivent à avernes   « le week end en normandie » ne répond pas à la précision de mon père m’interrogeant sur le lieu   c’est en normandie   en dehors de paris   prendre le train de montparnasse   — penser à y saluer henri miller qui attend qu’un ami lui paie ses consommations du jour —   s’arrêter à l’aigle   on vient t’y chercher   c’est proche de tourouvre et jouxte l’abbaye de la trappe et sa caisse enregistreuse à écran tactile   je suis incapable de situer autrement avernes   je ne sais pas s’il est aussi là en semaine ou s’il ne sort des brumes d’avalon que le week end

c’est un lieu de quiétude   sans autre chose à faire qu’allumer le feu lire écrire ou cuisiner   et écouter les histoires de famille de ta famille racontées par tes sœurs et ta mère   qui reçoivent ma présence avec bienveillance   une famille paradoxale   qui date d’après mes premiers souvenirs   quand ma famille génétique a des souvenirs de moi antérieurs à moi   je n’ai pas de mystère pour eux   ce sont eux qui me racontent des histoires de moi

c’est troublant d’en apprendre tous les jours sur son compte lorsqu’on se désire spontané   que quoi que l’on fasse rien ne surprenne   que tout semble avoir été donné à lire dès les premières années   que j’aie déjà tout dit   j’ai brûlé mon crédit d’étonnement auprès d’eux   je lis dans leurs yeux qu’ils connaissent déjà la fin de l’intrigue sans besoin de la révéler   l’attention s’arrête le jour où la parole des besoins jaillit de l’enfant   là tout est joué   les nouvelles cartes données ne signifient plus qu’à moitié   l’émerveillement fait place à la patience de l’éducation

alors ma famille paradoxale me repose   elle est fraîche et verte et je suis un nouveau né   je me sens libre à nouveau de poser des actes   qui feront sens par eux mêmes et non par leurs résonances   ça me donne moins envie de manger des pissenlits   bref j’aime bien les dîners de famille paradoxale   avec la copine de ta mère qui raconte leur amie qui écrit un livre   pour raconter ses amours avec un châtelain de septante piges   il ne vient que le dimanche soir    le soir où ses fils lui rendent visite   et chaque dimanche elle doit les dissuader de rester dormir à la maison et les chasser avant que le prince n’arrive   bien sûr elle reçoit sa femme par ailleurs

l’amie de ta mère raconte ça pendant les moules marinières et les mains dégoulinantes   ça fait un peu orgie de bonne famille   l’odeur de cidre et le persil sur les doigts on nous conte les débauches secrètes d’un châtelain et d’une lady chatterley moderne   c’est encore un samedi que j’aime   et j’aime beaucoup aimer les samedis