voilà maintenant plusieurs jours que ce besoin me pèse  celui de te dire te parler de te sentir près de moi  ton absence lourde sur mon ventre  pèse mon réveil trouble le moment de s’endormir  je n’ai aucune promesse à faire je n’ai qu’une certitude  ton absence lourde sur mon ventre  est ce le manque est ce ce qu’est le manque est ce cela sur mon ventre  ton absence lourde sur mon ventre  notre séparation nos séparations d’inégales importances   pressent sur mon ventre sans la même présence   ton départ et ta voix s’éloigne sur la mer tu n’aimes pas prendre l’avion  je ne sais plus rien de nous je n’ai pas de promesse  seule cette présence d’absence qui ne dit pas l’avenir ni les projets   je ne veux pas d’autre temps que le présent entre nous   les souvenirs ne soutiendront pas notre amour   mon présent de ton absence  oblitère mon quotidien j’ai cette certitude tu n’es pas là je ne peux pas te voir ni je t’entends   mon existence existe davantage ces jours de ton absence mais davantage lourdement  est ce cela mon manque est ce cela mon angoisse mon manque d’étroitesse de toi   je ne peux pas sentir tes pas embrasser tes lèvres emprunter mon corps à ton sexe   ton absence laisse des traces de vrai sur mon monde   je ne noie pas mes journées dans la télévision c’est une drogue trop douce qui ne me suffit plus   et cet étonnement de manquer de toi   nous nous sommes aussi séparés de nous  et tu es partie voyager en vacance de moi   alors j’emplis la vacuité de mon présent de lectures nouvelles  de série noire et de hashish d’alcool et des amis   je ne saurais pas quoi promettre pour ta présence je ne déplore pas notre fin de relation  nous sommes encore liés par cette fin précieuse de créer de l’inconnu de répondre aux mauvaises questions   précieuse de créer de l’impromptu et de l’évidence  il reste ton absence lourde sur mon ventre  il reste ton retour bientôt quelques semaines encore   et mon quotidien apesé de ton absence l’invention de ta présence   je veux la folie de nous l’irrationnel l’extravagance je veux l’excentricité  je n’ai pas de promesse je n’ai qu’absence et désir de toi   je veux boire ta bouche et profaner ton sexe   inonder tes seins de plaisir sur une bossa lascive que je t’écrirai   je veux te donner des mots d’amour de douceur ou de violence   et si je ne peux plus t’aimer de folie sans douceur je veux que tu me quittes que ton absence pèse lourde sur mon ventre   je veux que tu me perdes que tu me manques liqueur forte  que l’épice de toi insignifie les autres femmes   qu’elles ne me soient que douces et toi drogue dure   je veux manquer de toi si ma folie s’estompe